Vers le soleil – Julien Sandrel

Auteur : Julien Sandrel

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 270

Éditions Calmann-Lévy (24 février 2021)

Tess a une petite fille, Sienna, qui n’a jamais connu son père. Lorsqu’elle rencontre Sacha, comédien, elle lui propose un marché : moyennant paiement, il jouera le rôle d’un ami de son père auprès de Sienna et lui racontera de belles histoires, un après-midi par semaine. 

Trois ans plus tard, ils sont devenus si proches que c’est tout naturellement que Sacha emmène Sienna pour des vacances en Toscane (Tess devant les rejoindre quelques jours plus tard à cause de son travail). Mais c’était sans compter sur les aléas de la vie…

Je remercie les Éditions Calmann-Lévy pour la lecture en avant-première du nouveau roman de Julien Sandrel.

 

Un point de départ original

Le nouveau roman de Julien Sandrel est peut-être bien mon préféré !

Déjà pour son intrigue originale. Payer un comédien pour jouer le rôle d’un parent proche auprès d’une gamine qui n’a jamais connu son père, quelle idée ! Au début, j’avoue, j’ai trouvé ça bizarre, et puis très vite, je me suis aperçue que ça collait. Après tout, pourquoi pas ? Et puis, comme Sacha est très attachant, il se laisse emporter par ses émotions (et nous aussi). 

 

Un drame dont tout le monde se souvient

Ensuite, il y a le drame. L’effondrement du pont de Gênes (qui a eu lieu le 14 août 2018), ce fait marquant que tout le monde a encore en tête et qui ravive nos angoisses les plus profondes. Mais une fois encore, Julien choisit un angle différent : car Tess n’était pas sur le pont, mais en-dessous, dans l’une de ces habitations pour les familles à faibles revenus. Difficile d’imaginer ce que les habitants ont vécu, et pourtant au travers de Tess, on ressent les choses.

 

Un roman lumineux

Enfin, comme toujours dans les romans de Julien Sandrel, la situation semble impossible mais comme il y a toujours une lumière au bout du tunnel, elle est réversible et tournée vers l’espoir et ça, ça fait un bien fou ! Car, même en fuite, le duo Sacha/Sienna est bien entouré, aidé, soutenu. Et tout ça en Italie, avec une scène en apothéose lors du Palio de Sienne, cette course de chevaux qui se tient sur la Piazza del Campo. On s’y croirait !

C’est toujours étonnant de constater a posteriori à quel point les épreuves transforment les liens entre les gens. Ils peuvent éloigner ou rapprocher, c’est selon. Mais ils laissent des traces. 

 

Ainsi, entre émotion, aventure, espoir et solidarité, Vers le soleil est un merveilleux roman ! Lisez-le, offrez-le, faites(-vous) plaisir, c’est essentiel.

 

Présentation du roman aux Éditions Calmann-Lévy

 

A propos de l’auteur : Julien Sandrel a 39 ans. La Chambre des Merveilles (Prix Méditerranée des lycéens 2019, Prix 2019 des lecteurs U), son premier roman, a connu un succès phénoménal en librairie. Vendu dans vingt-cinq pays, il est en cours d’adaptation au cinéma.

Retrouvez aussi mes chroniques de : Les Etincelles et La vie qui m’attendait.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *