Les Chemins du possible – Marie Robert

Auteur : Marie Robert

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 272

Éditions Flammarion (3 novembre 2021)

Cinq ans après son avoir entamé son odyssée qui avait débuté en Grèce, Pénélope organise des voyages philosophiques avec ses amis Théana et Alexandre. Elle parcourt le monde pour ouvrir les esprits de ceux qui désirent s’y ouvrir. Elle évolue dans un univers qu’elle a choisi et pourtant, elle n’est pas sereine face à son avenir. Qu’est-ce qui la retient ? 

Je remercie Marie pour sa chaleureuse dédicace et les Éditions Flammarion de m’avoir envoyé son livre en avant-première.

Être en paix avec son passé pour se tourner vers l’avenir 

Lire Marie, c’est arrêter le temps. Accepter de faire un break, de prendre son temps et de l’apprécier. 

J’avais adoré Le voyage de Pénélope, je l’ai retrouvée avec plaisir. Cinq ans après, plus mûre, légèrement différente mais tellement elle-même.
Elle enchaine les pays et multiplie les visites pour avancer. A son rythme, et toujours avec ses questionnements : comment vivre sereinement le moment présent, l’apprécier à sa juste valeur et le partager avec ses proches ? Ceux qui nous entourent et à qui l’on doit beaucoup car ils nous permettent d’être la personne que l’on est, naturellement et sans faux-semblants. 

Pénélope est touchante car elle nous ressemble à tous. Qui n’a jamais douté de faire le bon choix ? Qui n’a jamais eu le vertige à la vue de tous les chemins possibles et à tous ceux qu’on abandonne car choisir, c’est renoncer ? Néanmoins, petit à petit, on réfléchit, cherche et trouve des réponses à nos questions et cela nous permet d’agir. Il parait qu’il n’y a pas d’épreuve qu’on ne puisse traverser. 

Une existence ne se résume pas à « ce qui aurait été possible si », elle se dessine à travers ce qui est. 

Ainsi, de Boston à New York en passant par Vienne, Paris, Genève et Sao Paulo, entre l’histoire de Pénélope et les rencontres qu’elle fait, Marie Robert nous glisse des essentiels de la philosophie. Au travers de la vie de certains philosophes (ou penseurs, tout simplement), on s’enrichit, on réfléchit et on prend du recul. Car face aux questions de Pénélope, toutes nos interrogations resurgissent. 

Le nouveau apparait donc toujours comme un miracle. Le fait que l’homme est capable d’action signifie que de sa part on peut s’attendre à l’inattendu, qu’il est en mesure d’accomplir ce qui est infiniment improbable – Hannah Arendt. 

Je ne sais pas ce qui fait un bon livre. Je ne sais pas non plus ce qui fait que la vie est belle. Mais, ce qui est certain, c’est qu’il n’y a que nous-mêmes qui pouvons agir comme nous souhaitons agir, accepter nos choix et (re)construire notre vie. Bien entourés, à notre rythme, et selon notre propre volonté.

Le mot de la fin est issu du roman : 

D’ailleurs, peut-être est-ce cela « une vie merveilleuse » : avoir eu, chaque jour, envie de connaitre la suite. 

 

Présentation du roman aux Éditions Flammarion

 

A propos de l’auteur : traduite dans 15 pays, Marie Robert offre un nouveau visage à la philosophie. Depuis ses deux premiers succès, Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philo et Descartes pour les jours de doute, elle anime un podcast et une page Instagram, tous les deux très suivis, intitulés Philosophy is Sexy. Elle publie en 2020 son premier roman Le Voyage de Pénélope. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *