Bon genre – Inès Benaroya

0 Permalink 0

Auteur : Inès Benaroya

Genre : Littérature française 

Nombre de pages : 256

Éditions Fayard (9 janvier 2019)

 

Moi qui suis tombée sous le charme de la plume d’Ines Benaroya avec ses deux premiers romans, j’ai lu sans savoir de quoi il retournait son nouveau à paraître le 9/01. 
Eh bien, avec ma 1ère lecture de 2019, j’ai déjà une surprise ! Car le titre est en réalité à double sens…

Je remercie les Éditions Fayard de me l’avoir envoyé et la romancière pour sa chaleureuse dédicace. 

Claude est une femme moderne dont on pourrait dire, selon les standards de notre époque, qu’elle a réussi dans la vie : un poste haut placé, une famille recomposée avec un mari aimant et des enfants, un bel appartement à Paris, une respectabilité gagnée à force de travail.
Courageuse. Intelligente. Loyale.
« Claude, quelle femme ! » pourrait-on dire avec enthousiasme. 

Un jour, alors qu’elle s’installe à un café pour déjeuner, elle repère un homme. Un homme qui lit. Allez savoir pourquoi, prise d’une pulsion, elle essaie d’attirer son attention en écartant les jambes. Rien n’y fait, l’homme est imperturbable. Sauf qu'au moment de partir, il écrit un mot sur un morceau de papier, le plie en quatre, se lève et le lui dépose sur sa table. Il est écrit : « J’aime ce que vous m’avez offert. À demain. »

Vous avez raison, Claude, le plaisir, c'est sacré, parce que ça ne dure pas. Le plaisir est comme l'écho, l'arc-en-ciel ou la beauté des femmes, il est éphémère. Il faut le saisir quand il se présente.  

 

Je vous ai parlé de Claude mais j’aurais pu vous parler de Crystale. De Delphine, Ricky ou de Thaïs. 
De femmes, en général. Car Bon genre est avant tout un roman sur la femme ou plutôt sur la liberté d’être « femme », dans le plaisir mais aussi dans la difficulté. Assumer sa féminité. S’intégrer dans un monde d’hommes. S’imposer même. Affronter la jalousie de ses pairs. Jusqu’au jour où l’exemplarité ne convient plus. Et un seul grain de sable peut faire voler votre vie en éclat. 

Soyons créatives. C'est de ça dont l'amour a besoin. D'imagination. Et de liberté.

 

Un livre qui, sous couvert d’une histoire peu banale, fait réfléchir. 
Qui sommes-nous vraiment ? Quelle est notre liberté à jouir pleinement de notre vie (et de notre corps) ? Par quel miracle passe notre épanouissement personnel ? 
Qu’on naisse homme ou femme, et encore plus lorsqu’on est une femme, ce que je retiendrai de ce livre, c’est que l’enjeu est d’être soi et à soi. Avec une liberté infinie. 

Il te reste tellement à explorer, Claudia. Tu n'as encore rien vu. Ne t'arrête jamais de chercher. C'est ce qui fait la beauté de ce monde. Quand on croit en avoir fait le tour, il nous révèle une porte dérobée. 

 

Présentation du roman aux Éditions Fayard

 

A propos de l’auteur :
Mère de trois enfants, Inès Benaroya est chef d'entreprise installée à Paris. Ses deux premiers romans Dans la remise et Quelqu’un en vue parus chez Flammarion ont été reconnus et loués par la presse.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *