Une évidence – Agnès Martin-Lugand

0 Permalink 0

Auteur : Agnès Martin-Lugand

Genre : Littérature française

Nombre de pages :

Éditions Michel Lafon (21 mars 2019)

 

Reine est associée avec son meilleur ami, Paul, dans une Agence de Communication qu’ils ont créée ensemble. 

Mère célibataire entourée chaleureusement par les siens, elle habite Rouen et, comme s’il devait y avoir un tournant dans sa vie, c’est l’année de ses 40 ans. Son fils, Noé, lui, a 17 ans ; à la fin de l’année il passera son BAC. 

Pour l’un comme pour l’autre, c’est une année décisive car elle annonce des changements. Mais bizarrement ceux qui vont avoir lieu ne sont pas ceux qu’ils attendaient…

Je remercie chaleureusement les Éditions Michel Lafon pour la lecture en avant-première d’Une évidence

 

TOUT SE SAIT UN JOUR

Je suis convaincue qu’il est important de savoir garder un secret pour protéger les siens. Néanmoins, je sais aussi que ce qui est tu peut refaire surface à n’importe quel moment. Et ce passé qui resurgit peut faire vaciller un fragile équilibre. 

J’ai adoré Reine. Quelle femme !
Mère à vingt-deux ans, en situation délicate, elle s’est battue pour s’en sortir ; elle a élevé seule son fils, a une relation fusionnelle avec lui et même si elle appréhende leur prochaine séparation (car de fait son ado de fils va partir en vacances avec des copains), elle travaille sur elle-même pour ne rien laisser paraitre.
Tenir. Toujours tenir. Pour son fils. Pour ne pas montrer à la prunelle de ses yeux qu’elle a peur du « post-BAC », cette période lors de laquelle il sera devenu assez grand pour quitter la maison comme si c’était normal. Evident. Logique…

Noé, parlons-en, c’est un chouette gamin, un bon petit gars. Mature, solide, posé, qui a une tête bien faite et les pieds sur terre. 

Si tant est que le bonheur existe, malgré les épreuves qu’ils ont du surmonter, on peut dire que Reine et Noé sont heureux. D’autant que dans leur entourage proche, il y a la famille de Reine, mais aussi Paul, son associé, meilleur ami et confident ; et celui qui, sans prendre la place du père, est devenu un repère pour Noé, une sorte de guide de vie (ça existe ?). 

On ne fait pas des enfants pour les garder près de soi, on doit les laisser partir pour qu’ils vivent leur vie. Alors, même si le plus beau des bonheurs, c’est qu’ils existent, on a mal de les aimer. 

 

Vous en conviendrez, la situation de Reine est assez ordinaire, cela pourrait être l’histoire de n’importe qui. Reine, Noé, Paul sont des gens normaux qui mènent une vie simple, qu’ils pimentent par moments pour en profiter au mieux. 

Eh bien voilà, nous y sommes !
C’est justement parce que cette histoire pourrait arriver à n’importe qui qu’elle m’a passionnée !! Toute lectrice peut s’identifier à Reine, tout lecteur peut se confondre avec Paul et toute personne peut se reconnaitre en d’autres personnages qui arrivent par la suite dans le roman (qui ne sont pas moins importants mais dont je ne parlerai pas pour garder une part – essentielle – de mystère !). 

Du coup, ça marche, ça fonctionne et ça matche !

{Il} avait été un voyage, un voyage bouleversant, passionnant et passionné, qui m’avait nourrie, qui m’avait fait grandir, mais qui était arrivé à son terme. On rentre toujours d’un voyage. 

 

Entre Rouen et Saint-Malo (dont vous reconnaitrez les remparts sur la couverture), c’est une histoire bouleversante que nous livre Agnès Martin-Lugand.
La seule romancière dont j’ai lu TOUS les romans, que je suis depuis le début et qui ne m’a jamais déçue.
Oui, je suis fan. Mais la flamme d’une passion s’entretient, croyez-moi. Et avec Une évidence, elle m’a touchée au plus profond de moi-même. A tel point que je n’ai pas réussi à lire le dernier paragraphe tellement j’avais les larmes aux yeux. Des larmes salvatrices qui font tellement de bien (oui, je confirme, j’adore pleurer en lisant). 

Sans plaisanter, je crois que c’est son meilleur roman. En tout cas celui dans lequel elle a mis toutes ses tripes. Et  moi, c’est mon préféré !

Présentation du roman aux Éditions Michel Lafon

 

A propos de l’auteur :
Agnès Martin-Lugand est l’auteur de six romans, tous salués par le public et la critique : Les gens heureux lisent et boivent du café, Entre mes mains le bonheur se faufile, La vie est facile, ne t’inquiète pas, Désolée, je suis attendue, J’ai toujours cette musique dans la tête et À la lumière du petit matin. Avec plus de trois millions d’exemplaires vendus, elle a conquis le cœur des lecteurs en France comme à l’étranger. 

Site de l’auteur, Facebook et Instagram

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *