Saint Patrick’s day !

0 Permalink 0

Aujourd’hui, le 17 mars :

KEEP CALM IT’S SAINT PATRICK’S DAY !

icone_K5

La fête traditionnelle irlandaise où tout le monde est joyeux, habillé en vert, et la Guiness coule à flot bien sûr dans le célèbre quartier du Temple bar mais dans toute la ville aussi !

J’étais à Dublin il y a 2 ans et franchement, s’il y a bien une chose à faire au moins une fois dans sa vie, c’est vivre la Saint-Patrick avec les irlandais (depuis, je ne rêve que d’y retourner).

thumb_IMG_4919_1024

L’Irlande est un pays d’une beauté à couper le souffle, avec des paysages sauvages, la mer à perte de vue, une gastronomie assez riche, et contrairement à ce qu’on pense, ses habitants sont très chaleureux.

.

Alors, en ce jour où l’Irlande est à l’honneur, j’avais envie de vous parler de 3 romans qui se déroulent en Irlande (évidemment il y en a beaucoup d’autres, mais j’ai lu ces trois là et je les aime beaucoup).

carobookine_icone5_coul


Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand :

lesgensheureuxDiane est inconsolable après la perte de son mari et de sa fille dans un tragique accident de voiture. Son meilleur ami, Félix, la voit dépérir. Alors, pour sortir de ce trou noir dans lequel elle s’enfonce chaque jour un peu plus, elle décide de partir seule dans un petit cottage à Mulranny, sur la côte Est de l’Irlande (à une centaine de kms de Dublin, au-dessus de Galway).

Au contact de la nature, elle fait le vide et se ressource. Dans ce petit village où personne ne la connaît, elle n’a de comptes à rendre à personne, et pourtant malgré elle, elle commence à créer des liens. Mais surtout elle fait la connaissance d’Edward avec qui elle aura une histoire tumultueuse…

Le premier roman d’Agnès Martin-Lugand (qui rappelons-le avait d’abord été auto-édité avant de connaître un succès phénoménal aux éditions Michel Lafon) est à la fois fort en émotion et doux pour nos âmes. Diane est profondément meurtrie mais au contact de nouvelles personnes elle entame le chemin pour faire son deuil et commence à reprendre le dessus, petit à petit. Et nous lecteur, on a l’impression de la prendre par la main, de l’accompagner dans sa démarche. Les personnages sont touchants, les paysages sauvages enivrants. Juste ce qu’il faut pour un moment de lecture qui fait du bien.

12493557_1076652882365969_3233850625071193893_o

En 2015 est paru La vie est facile, ne t’inquiète pas qui est la suite de l’histoire de Diane.icone_K5Inishowen de Joseph O'Connor

inishowenEllen, adoptée à sa naissance, habite New York. Quand elle apprend qu’elle a un cancer, elle décide sans prévenir son mari et son fils de retourner sur sa terre natale : l’Irlande.
Martin est flic à Dublin, profondément blessé depuis qu’il a perdu son fils, il noie ses peines dans l’alcool. D’autant qu’il sait qu’il est traqué par la mafia locale qui veut sa peau.

La rencontre entre les deux personnages nous entraine dans les méandres de la vie, au plus près de la mort, avec beaucoup de tendresse. Poussés à bout, ils prendront la fuite ensemble pour se réfugier tout au nord de l’Irlande : Inishowen et ses paysages magnifiques…

Joseph O’Connor nous touche au cœur avec ses personnages et le récit de leurs aventures. L’Irlande, terre de contrastes, est dans ce roman un lieu de beauté et de paix.Dunree Fort overlooking Lough Swilly, Inishowen, Co Donegal, Ireland

icone_K5Philomena de Martin Sixsmith

philomenaEn 1952, Philomena est adolescente et elle tombe enceinte. A cette époque, le couvent de Roscrea accueille les jeunes filles dans son cas. Elle y accouche et élève son fils jusqu’à l’âge de 3 ans où il lui est enlevé afin d’être adopté par une riche famille américaine.

Malgré son engagement de ne jamais chercher à savoir ce que l’église a fait de son enfant, Philomena passera sa vie à chercher des traces de son existence. Alors qu’elle est devenue une vieille dame, elle demande l’aide d’un journaliste pour retrouver son fils.

De son côté, son fils (rebaptisé Michael) est devenu un avocat brillant mais il cache un lourd secret : son homosexualité. Alors qu’il se sait condamné à cause de sa séropositive, il décide de partir en Irlande pour retrouver sa mère génétique.

Que de souffrance dans ce roman qui parle d’une autre époque heureusement révolue aujourd’hui. Il en faut du courage en tant que mère pour abandonner (même sous la contrainte) son enfant avec l’espoir d’une vie meilleure. Tout comme il est difficile pour l’enfant de se construire en ayant vécu un tel traumatisme à 3 ans seulement. D’autant plus quand on se sent différent des autres à cause de son homosexualité. Les personnages sont terriblement poignants et attachants, leur quête est difficile mais si belle.

Philomena a été adapté au cinéma en 2013, produit, coécrit et interprété par Steve Coogan et réalisé par Stephen Frears.

.


Le petit + :

Mulranny tourism est sur Facebook

Le site d'Inishowen

Connectez-vous au site Ireland.com qui donne de bons conseils littéraires : L’Irlande dans les livres ou Le Dublin littéraire

carobookine_logo_rose

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *