Térébenthine – Carole Fives

Auteur : Carole Fives

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 176

Éditions Gallimard (20 août 2020)

Luc, Louise & toi. Au début des années 2000, vous entrez aux Beaux-Arts, à Lille. Votre passion ? La peinture. Mais à cette époque, l’art de peindre n’est plus considéré. Relégués au sous-sol, vos professeurs sont décourageants et vous ne faites plus rêver personne. Pourtant, tous les trois, vous rêvez. Et vous créez, c’est votre façon à vous de résister car peindre, c’est VOTRE vie. 

Je remercie les Éditions Gallimard pour la lecture du nouveau roman de Carole Fives, Térébenthine.

Est sublime ce en comparaison de quoi tout le reste est petit – Kant. 

 

Comme beaucoup, j’ai découvert la romancière avec son superbe Tenir jusqu’à l’aube. Lorsque son nouveau roman est sorti, Térébenthine, je suis d’abord tombée sous le charme du mot et de tout ce qu’il y a derrière (on imagine l’odeur des tubes, la texture des toiles, la ferveur de l’imagination) – et j’ai appris son orthographe (je sais maintenant où placer le « h »). 

Dès le premier chapitre, j’ai aimé l’originalité du récit à la deuxième personne du singulier, réunissant le lecteur et les protagonistes.
Luc, Lucie et toi, vous formez un tout et comme vous avez un petit côté bancal, je me suis fait un plaisir de m’immiscer, le temps de ma lecture, dans votre trio. Vivre au plus près de votre art, respirer les odeurs propres à votre passion, et ressentir vos émotions, à la fois douces ou fulgurantes selon le moment. Joie, peine, colère, désir, envie sont des sentiments qui m’ont chamboulée.

Toute l’intelligence du monde ne peut rien y faire, l’art est avant tout une affaire d’émotion. 

 

D’une écriture fine et délicate, Térébenthine est un roman sur ce que l’Art peut apporter de BEAU dans notre vie. Sur les désirs des uns, les espoirs des autres et leurs désillusions. Est-il dangereux de monter haut car on peut retomber bien bas ? Ou vaut-il toujours mieux rêver pour vivre intensément ? Faut-il continuer à croire en ses rêves ? Que devient-on si on les abandonne ? Qui est-on vraiment ? Et connait-on bien ceux qui nous entourent et partagent parfois nos rêves les plus fous ? Qui sont ces professeurs sensés nous guider dans l’apprentissage de nos compétences ? Quel rôle jouent-ils dans notre vie ? 

Dans les études artistiques plus particulièrement, les étudiants se forgent un avenir professionnel autant qu’ils travaillent à se trouver eux-mêmes. Luc, Louise et toi, vous êtes jeunes et vous cherchez à transformer vos émotions en énergie positive, créatrice et libératrice. Mais toi, peu importe les épreuves, il y aura toujours une part de toi qui résistera. 

Pour finir sur une touche artistique et vous dire à quel point j’ai aimé ce roman, je citerais la morale de Le Lion et le Rat (fable de La Fontaine) : patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. Paint is back!

 

Présentation du roman aux Éditions Gallimard.

 

A propos de la romancière : Carole Fives est l’autrice de sept livres, parmi lesquels Une femme au téléphone et Tenir jusqu’à l’aube dans la collection « L’Arbalète ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *