Nature humaine – Serge Joncour

Auteur : Serge Joncour

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 416

Éditions Flammarion (19 août 2020)

Dans la famille d’Alexandre, on est fermier de père en fils. Si ses 3 sœurs sont parties à la ville, lui assume ses responsabilités. Comme son père avant lui, il est éleveur de vaches dans le Lot. Agriculteur. Au cœur d’un petit coin de nature qu’on pourrait croire protégé. Mais au fil du temps, la modernité en vient à le menacer. La vie est un choix et Alexandre va devoir s’adapter pour vivre bien, et en accord avec ses valeurs. 

Je remercie l’auteur et les Éditions Flammarion pour cette lecture en avant-première. 

Dans ce nouveau roman, Serge Joncour retrace la vie d’une famille française, de 1976 à l’aube de l’an 2000. Fresque historique autant que familiale Nature humaine raconte l’enthousiasme, l’espoir et les questionnements des membres de la famille Fabrier traversant la fin du 20eme siècle. 

Tout y passe : les progrès, les luttes, la mondialisation, la société de consommation, la mise en péril de la planète… De l’arrivée du téléphone dans les campagnes au bug de l’an 2000, l’auteur décrit avec puissance et émotion les grandes étapes de notre histoire nationale : l’élection de Mitterand, le syndrome de la vache folle, la catastrophe de Tchernobyl et ses répercutions, les envies de voyage des jeunes qui traversent les frontières campagne/ville mais aussi celle des pays, les ruraux qui se tiennent informés de la marche du monde via le journal télévisé, sans oublier la défense de ses territoires (des activistes du Larzac à ceux qui refusent la construction d’une autoroute). Jusqu’à fin 1999 et la tempête qui a ravagé la France. Ce moment où l’on a cru que la nature que l’homme a tant cherché à dompter reprenait ses droits. Tous ces moments de l’Histoire autour duquel gravitent les français, ceux des villes comme ceux des champs. 

Tu sais, Alexandre, l’histoire c’est comme la nature, il s’agit moins de tout comprendre que de savoir tirer des leçons. 

 

Emprunt d’humanité, ce roman est une ode à la nature et aux joies simples : vivre au rythme des saisons, évoluer avec son temps certes, mais respecter la nature, et s’adapter à elle plutôt que d’essayer de la façonner à notre goût. Savourer avec l’être aimé la beauté d’un paysage, entendre les bruits des oiseaux, ressentir la fraîcheur d’un ruisseau ou humer celle de la menthe qui jalonne nos prairies. Le monde change, les hommes avec. Mais l’équilibre est fragile. 

Grâce à elles {ses soeurs} il avait au moins compris cela, que dans la vie il y a des choses qu’on ne veut pas voir, et que bien souvent ce sont les plus évidentes. 

 

Nature humaine est un superbe roman d’apprentissage, instructif et actuel. A l’heure du grand gaspillage écologique, s’il y a bien un combat que l’homme doit mener, c’est celui de sauver la Terre que nos ancêtres nous ont léguée car nous ne faisons que l’emprunter à nos enfants. Entre plaisir de lecture et prise de conscience, je vous recommande de lire ce bijou de toute urgence !

 

Présentation du roman aux Éditions Flammarion

 

A propos de l’auteur : Serge Joncour est l’auteur de douze livres, parmi lesquels UV (Le Dilettante, prix France Télévisions 2003) et, aux éditions Flammarion, L’Idole (2005), Combien de fois je t’aime (2008), L’Amour sans le faire (2012), L’Écrivain national (prix des Deux Magots 2014), Repose-toi sur moi (prix Interallié 2016) et Chien-Loup (prix Landerneau 2018).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *