Le Disparu de Nantucket – Laure Rollier

Auteur : Laure Rollier

Genre : Polar

Nombre de pages : 270

Éditions La Geste – Moissons noires (juin 2021)

Je remercie la romancière de m’avoir adressé son nouveau roman.

Alix, David, Maxime, le trio… Infernal ?
Il n’a jamais été bon de faire ménage à trois, sauf dans un polar. Laure l’a bien compris, il y a la femme, le mari disparu et l’enquêteur dont le frère est lui-même lié à la disparition du mari de la première. Vous avez du mal à comprendre ? C’est pourtant simple, mais la romancière a besoin que vous soyez perdus. 

D’autant qu’elle nous emmène en terre inconnue, sur l’île de Nantucket au nord-est des États-Unis.
Cette localisation a un double avantage : celle de nous entrainer dans des contrées lointaines que nous ne connaissons pas (il y a toujours quelque chose d’excitant à partir à l’inconnu), et celle d’être sur une île dont on sait que les histoires les plus sombres se traitent en famille, presque à huis clos. Alors quand un français débarque et décide d’éclaircir toute la lumière sur cette histoire, ça pétarade (oui j’aime bien les expressions un peu vieillottes mais je crois que Laure aussi). 

Pour son 3e roman, Laure a décidé de changer de cap, et c’est tant mieux ! Nouveaux personnages, nouvelle intrigue, nouveau rythme car le suspense est un art qui se maîtrise et ne s’improvise pas. Avec des chapitres courts, des dialogues percutants, et des indices semés au fil des pages, « Le Disparu de Nantucket » est un roman qui se lit vite et bien ! 

À l’image de la romancière, l’histoire se livre sans chichis, avec sincérité et émotion. Quand je l’ai dans mon sac à main, je n’ai qu’une envie : c’est de profiter d’une pause pour pouvoir m’y plonger à nouveau. Et quand j’ai fini ma journée de maman, de femme, de copine, de sœur, de fille, de working girl… je n’ai qu’une hâte : retrouver mon lit pour le lire toute la nuit.

Un vrai petit bonheur de lecture comme je les aime !

 

Présentation du roman aux Éditions Moissons noires

 

A propos de la romancière : après avoir remporté le Mazarine Book Day en 2017, Laure Rollier publie deux premiers romans : Hâte-toi de vivre ! et Nous étions merveilleuses. La romancière agenaise présente aujourd’hui Le disparu de Nantucket, son premier polar familial, tout en continuant à travailler sur divers projets musicaux et albums destinés à la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *