Le cerf-volant – Laetitia Colombani

Auteur : Laetitia Colombani

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 208

Éditions Grasset (9 juin 2021)

Après un drame personnel, Léna débarque en Inde le cœur brisé, le moral en berne et le goût de vivre aux oubliettes. A bout de forces, un jour qu’elle est partie se baigner, elle reprend connaissance sur la plage apprenant qu’elle a été sauvée par une fillette qui jouait avec son cerf-volant. 

Dans la vie il y a des signes. Celui-ci n’est pas à prendre à la légère. 

A l’impossible nul n’est tenu 

Après La Tresse, et Les Victorieuses, je remercie les Editions Grasset pour la lecture du nouveau roman de Laetitia Colombani qui revient avec une nouvelle histoire particulièrement émouvante. 

Nous sommes ici en Inde, dans le village de Mahäbalipuram, où la communauté est faite d’Intouchables, cette êtres jugés impurs, asservis depuis la nuit des temps. La misère est leur quotidien et pourtant, c’est ici que Léna va réapprendre à vivre. Mais à quel prix ?

Une nouvelle fois je suis tombée sous le charme de la plume de Laetitia Colombani, à la fois douce et littéraire, complexe et néanmoins facile à lire.
Sans fioritures, elle dresse le portrait de filles et de femmes d’aujourd’hui, entre coutumes ancestrales, espoirs et désillusions. La réalité est parfois bien cruelle, surtout en Inde, et dans ce village. Mais la solidarité peut en sauver plus d’un. L’entraide, la volonté et l’amitié aussi (j’ai d’ailleurs beaucoup aimé Preeti, la jeune cheffe de la Red Brigade, un groupe d’autodéfense féminine comme il devrait en exister partout !). 

On retrouve Lalita, cette petite fille dont la mère (l’une des trois femmes de La Tresse) avait décidé de quitter son village natal autant que sa triste condition, pour offrir à sa fille le droit d’aller à l’école. J’ai l’histoire en tête comme si je l’avais lue hier. 

Voilà le genre de livre que j’aime : il fait réfléchir autant qu’il dépayse. Et par la même occasion, car nous vivons tous sur la même planète, il nous rappelle combien il est essentiel de faire attention à soi et aux autres. A tous les autres. 

 

Présentation du roman aux Éditions Grasset

 

A propos de la romancière : cinéaste, scénariste, comédienne et romancière, Laetitia Colombani s’apprête à réaliser au cinéma le film tiré de son premier roman La Tresse (Grasset, 2017), co-production internationale dont la sortie est prévue en 2022. Elle est également l’auteure des Victorieuses, best-seller en cours d’adaptation en série. L’album jeunesse Les Victorieuses, ou le palais de Blanche est également publié chez Grasset en juin 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *