Thérapie du crime – Sophie Jomain et Maxime Gillio

0 Permalink 0

Auteurs : Sophie Jomain et Maxime Gillio

Genre : Polar

Nombre de pages : 392

Éditions Pygmalion (28 mars 2018)

Alice est psychologue sexologue. Avec des méthodes bien à elle. 

Xavier est commandant de police, convaincu d’être sur la piste d’un tueur en série qui ne serait autre que l’un des patients d’Alice. 

Mais ce n’est pas le seul lien qu’ils ont en commun : Alice et Xavier se sont bien connus par le passé…

Je remercie Maxime Gillio et les Éditions Pygmalion pour la lecture de ce roman qui casse les codes. 

Une couverture atypique dans le monde du polar ou une comédie romantique sur fond d’enquête policière ? J’ai rarement lu un livre qui mêle aussi bien les genres. Est-ce parce qu’il est écrit à quatre mains ? 

Depuis qu’elle a eu une grosse déception amoureuse il y a seize ans, Alice ne vit que des aventures d’un soir. Elle élève en bonne entente avec le père et en garde partagée son fils de treize ans, Hugo.
Xavier quant à lui est divorcé, il a obtenu la garde de son fils, Antoine, quinze ans, depuis que sa mère est partie refaire sa vie à l’autre bout de la France.
L’histoire se déroule dans la région lilloise. 

Si Alice a sa façon d’exercer son métier (en utilisant par exemple un pistolet à eau en consultation), Xavier n’est pas en reste : il a du flair et il s’y fie pour résoudre ses enquêtes. Envers et contre tous, et notamment sa hiérarchie qui ne le suit pas sur ce coup-là : le cadavre d’une femme retrouvé dans un parking souterrain lui fait penser à la piste d’un tueur en série qu'il suit rapidement. 

Même s'ils ne se sont pas vus depuis plusieurs années, ils se connaissent bien l’un et l’autre et le poids des années n’a pas changé leurs caractères bien trempés… Du coup, lorsque leurs routes se croisent, la rencontre est électrique. Et comme ils sont amenés à se revoir, c’est tout le roman qui est illuminé !

Il y a une belle linéarité dans le déroulé du scénario. L’histoire est fraîche et pétillante. Les personnages sont à la fois drôles et sensibles. Les dialogues sont humoristiques et l’intrigue est néanmoins tendue.
En somme, à deux auteurs et à quatre mains, on jouerait sur tous les tableaux ? 

Décidément, Maxime Gillio ne cesse de me surprendre ! Si vous ne l'avez jamais lu, je vous conseille vivement Rouge armé et Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres. Deux ouvrages très différents mais passionnants qui montrent bien l'étendue du talent de l'auteur. Et moi qui n’avais jamais lu Sophie Jomain, je suis ravie de l’avoir enfin découverte.
Ce qui est sûr, c’est que ce polar qui n’en a pas l’air est idéal pour l’été ! 

 

Présentation du roman aux Éditions Pygmalion

 

A propos des auteurs :
Après avoir exercé le métier d’archéologue pendant quelques années, Sophie Jomain s’est découvert une passion pour l’écriture. Depuis le succès des étoiles de Noss Head, la première saga new adult française, elle n’a cessé d’être saluée par la critique, notamment pour sa série fantastique Felicity Atcock, ses romances contemporaines Cherche jeune femme avisée et D’un commun accord, inspirées de contes de fées, ainsi que son roman Quand la nuit devient jour.

Maxime Gillio a passé 12 ans dans l’enseignement à corriger les fautes de ses élèves. Aujourd’hui, il est écrivain et correcteur professionnel, comme quoi il y a des choses qui vous poursuivent. Ou alors c’est le destin.
Il se lance dans l’écriture et le polar avec un premier roman publié en 2007, Bienvenue à Dunkerque aux éditions Ravet-Anceau (normal, c’est sa ville de naissance). Depuis, il n’a eu de cesse de brouiller les pistes, touchant à tous les genres ou presque, réinventant sans cesse son métier d’écrivain. Il a fait dans la parodie, dans le gore, dans une nouvelle policière sur le principe du cadavre exquis (l'Exquise Nouvelle avec 80 auteurs dont Franck Thilliez et Laurent Scalese), dans l’historique (Rouge armé, aux éditions Ombres Noires). Liste non limitative…
En 2017, il propose un témoignage sur sa fille atteinte d’autisme. Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres (chez Pygmalion) est un livre pour tenter de mieux nous faire comprendre cette forme de souffrance.
En 2018 sort Thérapie du crime, toujours chez Pygmalion, écrit à quatre mains et deux cerveaux avec Sophie Jomain. L’histoire d’une psychologue peu conventionnelle. Un peu comme lui, en fait (sauf qu’il n’est pas une femme). 
Mille univers et mille bonnes raisons d’aller à la rencontre de Maxime Gillio au Festival Sans Nom 2018. Et sinon, il a aussi une passion pour les pulls hideux, enfin c’est lui qui le dit.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *