L’archipel d’une autre vie – Andreï Makine

4 Permalink 0

Auteur : Andreï Makine

Genre : Roman étranger

Nombre de pages : 288

Éditions du Seuil (18 août 2016)

Juin 1952. A l’extrême Est du continent russe, au bord du Pacifique, Pavel Gartsev, soldat, se voit confier la mission de capturer un fugitif. C’est une véritable chasse à l’homme qui débute ainsi.

Je remercie ma copine Florence qui m’a chaudement recommandé ce magnifique roman.

L’archipel d’une autre vie. Le titre est annonciateur de voyage et la couverture, représentant cet homme face à l’immensité de la mer et des montagnes enneigées, rend bien hommage au titre.

Dans le décor glacial de la taïga russe, un homme, faisant partie d’un groupe de soldats, part à la recherche d’un criminel évadé.
Mais, bizarrement, au coeur de cette nature tout ce qu’il y a de plus hostile, c’est une drôle de chasse qui s’engage. Les cinq compagnons retrouvent vite leur fugitif mais réfléchissent à la meilleure façon de le capturer sain et sauf. Ils repèrent sa silhouette, le suivent, mais jamais ne s’en approchent trop près. Pourquoi ? A quoi jouent-ils ? Et quel est ce criminel qui donnerait presque l’impression de se jouer d’eux ?

Plus ils s’enfoncent dans la taïga, plus la capture semble inaccessible car, à chaque nouvel assaut, l’un d’entre eux est pris dans un piège. Jusqu’au moment où la révélation de l’identité de leur proie les ébranlera.

Roman d’exploration par excellence, nous suivons Pavel au coeur de ses interrogations les plus profondes, tiraillé qu’il est entre son devoir et son instinct. La chasse à l’homme est longue et parfois même oppressante, hors du temps, mais l’écriture d’Andreï Makine est remarquable (j’ai entendu dire qu’il écrivait en français, quelle prouesse).

Tout au long du livre, l’auteur nous tient en haleine avec son «archipel d’une autre vie» qui, à la fin, prend tout son sens. Superbe !

 

Présentation du roman aux Éditions du Seuil

A propos de l’auteur :
Andreï Makine est né en Sibérie en 1957. Il obtient l’asile politique en France en 1987, et se consacre à l’écriture tout en donnant des cours de littérature russe à l’Ecole Normale et à Science Po.
Avec Le Testament français, en 1995, Andreï Makine obtient le Prix Goncourt et le prix Médicis 1995. Il a été élu à l’Académie française en 2016.

4 Comments
  • Marie Kirzy
    septembre 29, 2017

    Bonjour,
    Merci pour le conseil, j’aime beaucoup le sujet et comme je garde un bon souvenir du Testament français du même auteur, hop sur ma PAL !
    Bonne jourée
    Marie Kirzy

    • carobookine
      septembre 29, 2017

      Je t’en prie Marie ! Je lirai peut-être le Testament français du coup 😉 merci

  • DF
    septembre 27, 2017

    Beau roman, en effet, par un écrivain qui connaît son métier. Je l’avais lu à sa sortie.

    • carobookine
      septembre 27, 2017

      Merci, je l’ai en effet trouvé superbe. Contente qu’il vous ait plu.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *