A la lumière du petit matin – Agnès Martin-Lugand

3 Permalink 0

Auteur : Agnès Martin-Lugand

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 331

Éditions Michel Lafon (29 mars 2018)

Hortense est danseuse. Elle a toujours aimé ça, mais depuis que ses chers parents sont décédés, elle ne vit que pour et grâce à la danse.

Un peu aussi pour Aymeric, son amoureux. Même si, lui ayant femme et enfants, Hortense ne peut le voir que les lundis et jeudis soirs… Ce n’est pas grave, elle est tellement heureuse quand elle est avec lui qu’elle s’en contente et se moque bien du qu’en dira-t-on.

Mais un soir, alors qu’elle est au restaurant avec Aymeric et ses amis parisiens, elle dérape dans les escaliers et se blesse gravement à la cheville. Son corps, qui est aussi son outil de travail, l’a lâchée. Son immobilisation forcée va lui faire se poser de nombreuses questions…

Je remercie chaleureusement les Éditions Michel Lafon pour la lecture du nouveau roman d’Agnès Martin-Lugand que je lis chaque année avec le même émerveillement.

Depuis ses débuts, j'ai lu tous ses livres et j’aime retrouver son écriture sensible, vive et généreuse avec une touche de sensualité. Pour l’avoir rencontrée plusieurs fois en dédicace, la romancière est adorable, à l’image de celle qu’on imagine donner vie à ces personnages dont elle raconte les destins dans ses romans.

 

Hortense, la belle Hortense… la nouvelle héroïne n’échappe pas à la règle : fine, élancée et élégante, elle est gracile et néanmoins perturbée.

Professeure de danse à Paris, elle virevolte entre ses cours, ses collègues qui sont aussi amis, et son amant. Depuis qu’elle a perdu ses parents, elle qui est originaire du Luberon, s’est jetée à corps perdu dans ses activités quotidiennes. Et n’a plus une minute à elle pour réfléchir, ou se poser.

À 39 ans, Hortense se sent parfois en léger décalage mais ne s’autorise pas à y penser.
Jusqu’au jour où c’est la réalité qui la rattrape : sa cheville affreusement abîmée, elle ne peut plus continuer sa vie d’avant. Mais alors que va-t-elle devenir ?

 

À la lumière du petit matin se déguste comme un premier cru : on l’observe attentivement, on le goûte délicatement et on le savoure pleinement. On en redemande aussi, on reprendrait bien un dernier verre tellement l’histoire d’Hortense nous a touchés.
Hortense, une femme moderne qui, mise devant le fait accompli, ne reconnaît plus ni son entourage ni elle-même. Elle s’est voilé la face pendant longtemps, s’est perdue, et il ne tient qu’à elle de changer le cours du destin.

À commencer par renouer avec ses racines, celles du pays de son enfance : le Luberon. La Bastide de ses parents est son refuge et y retourner pour un temps va lui donner l’énergie nécessaire pour avancer et prendre des décisions qu’elle repoussait depuis trop longtemps. Entourée de son amie d’enfance et de son mari, elle va puiser la force d’aller de l’avant tout en s’apercevant qu’elle n’est certainement pas la seule à devoir apprendre à vivre avec ses fantômes.

 

Une femme moderne et courageuse, danseuse qui plus est, une Bastide en Provence, des personnages attachants, un choix de vie à faire, il n’en fallait pas moins pour qu’Agnès Martin-Lugand m’emporte avec fougue ! Ce que j’aime chez l’auteure, c’est la somme de petits détails qui donne un rendu particulièrement vrai à l’histoire.

Une fois n’est pas coutume, coup de coeur pour A la lumière du petit matin que je vous recommande vivement de lire !

 

Présentation du roman aux Éditions Michel Lafon

 

A propos de l’auteur :
Agnès Martin-Lugand est l’auteure de cinq romans, tous salués par le public et la critique : Les gens heureux lisent et boivent du café, Entre mes mains le bonheur se faufile, La vie est facile, ne t’inquiète pas, Désolée, je suis attendue et J’ai toujours cette musique dans la tête. Avec plus de 2 millions d’exemplaires vendus, elle a conquis le cœur des lecteurs en France comme à l’étranger.  

Facebook et Instagram de l'auteure.

3 Comments
  • anouklibrary
    mai 4, 2018

    Cette auteure a une plume sensible que j'aime énormément. Ce n'est pas un coup de coeur mais ce sont des lectures que je n'oublie pas et auquel je repense, en me disant que le message était beau 🙂

  • Marine Le Puy des Livres
    avril 23, 2018

    J'ai une nouvelle fois totalement succombé au charme de la plume d'Agnès Martin-Lugand. J'en redemande encore ! 

    • carobookine
      avril 23, 2018

      J’en étais sûre ! Et j’en suis ravie, parce qu’elle me fait le même effet 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *