Qaanaaq – Mo Malø

Auteur : Mo Malø

Genre : Polar

Nombre de pages : 552

Éditions Points (14 mars 2019)

Qaanaaq Adriensen, inspecteur de police danois, débarque au Groenland pour élucider une série de meurtres : des ouvriers d’une plateforme pétrolière retrouvés déchiquetés comme si un ours polaire les avait attaqués. Mais il y a des signes qui ne trompent pas et Qaanaaq va suivre son instinct : traquer l’homme derrière la bête. 

Je remercie les Éditions Points pour la lecture du premier roman policier de l’auteur. 

Je me souviens, quand il est sorti il y a deux ans, ce roman a fait beaucoup de bruit. Déjà parce que l’identité de l’auteur était inconnue et ensuite parce qu’un nouveau polar dans le grand Nord avec une couverture pareille (magnifique !) ne pouvait pas passer inaperçue. Mais quand même, je l’ai raté. Depuis sont sortis Diskø, et Nuuk en 2020 et j’ai été très curieuse de faire connaissance avec cette nouvelle équipe. 

L’ambiance est glaçante : Qaanaaq a un appareil photo avec lui et à la lecture des paysages, on imagine bien les grandes étendues blanches désertiques et glacées. En quelques pages, on y est. Et on s’adapte au rythme des locaux. Même si Qaanaaq a envie d’aller vite, on comprend qu’il va devoir jouer avec les éléments naturels, à ses risques et périls (à propos, j’ai rarement lu un polar dans lequel l’enquêteur passait si souvent si près de la mort). S’adapter au froid, aux distances, aux modes de transports et aux saisons (l’intrigue se déroulant en octobre, selon le lieu il fait nuit une bonne partie de la journée, ce côté sombre apportant beaucoup à l’angoisse qui parfois vous oppresse). 

Ce qui est innovant aussi, c’est que Qaanaaq a été envoyé par sa direction pour épauler les équipes sur place et résoudre cette affaire avant de rentrer au Danemark, mais du coup il doit travailler avec des inconnus. Or, dans toute enquête il est bon de savoir sur qui on peut compter. De connaitre les rôles et personnalités de chacun pour avancer ensemble dans la même direction. Mission impossible ici, à l’exception peut-être d’Apputiku qui est dès le départ son plus fidèle allié. Très vite d’ailleurs, Qaanaaq comprend qu’il y a un grain de sable dans le commandement mais comment y voir clair ? 

Qaanaaq, qui est le prénom du flic en charge de l’enquête, mais aussi le nom d’une ville du Groenland. L’inspecteur ayant été adopté à l’âge de trois ans, il porte le nom de la ville de sa terre natale, cela ajoutant une complexité supplémentaire au lecteur qui cherche à comprendre. 

Une enquête difficile, une lecture exigeante (surtout pour s’y retrouver dans les prénoms nordiques !) mais aussi du flair qui permet d’avancer, du bon sens et des secrets donnent à Qaanaaq une saveur particulière que j’ai beaucoup aimée. Pour sûr, je lirai Disko ! 

 

Présentation du roman aux Éditions Points

 

A propos de l’auteur : Mo Malø vit en France. Auteur publiant sous d’autres identités, il est l’auteur du roman à succès Qaanaaq. Diskø, la nouvelle enquête de l’inspecteur Qaanaaq Adriensen, a été finaliste du prestigieux prix Michel Lebrun 2019 et a reçu le Prix Découverte des Mines Noires 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *