Passez donc par l’entrée des artistes – Aurélie Dye-Pellisson

Auteur : Aurélie Dye-Pellisson

Genre : Premier roman

Nombre de pages : 348

Librinova (5 septembre 2019)

Depuis qu’elle est devenue professeure de lettres, Talya a comme qui dirait réussi sa vie. Enfin, ça, c’est ce que tout le monde autour d’elle veut lui faire croire. Le statut de fonctionnaire, le travail à mi-temps, la sécurité de l’emploi… ; quelles que soient les difficultés des élèves d’aujourd’hui, à 28 ans elle a désormais un bon métier et doit être capable de faire face. Tenir le cap. 

Mais quel est-il d’ailleurs ce cap ? Son but dans la vie n’était pas de devenir prof mais maintenant qu’elle l’est, cela la satisfait-elle ? N’a-t-elle pas envie d’autre chose ? A-t-elle seulement le droit d’y penser ? Rêver ?
Plus généralement, notre destin est-il tout tracé ou est-on maitre de choisir ? Sommes-nous destinés à rester dans les coulisses de notre vie ou peut-on devenir acteur sur le devant de la scène ? Que nous faut-il pour nous épanouir dans notre propre rôle ?

Heureusement, pour répondre à toutes ces questions, Talya va pouvoir compter sur deux femmes extras : Anne, sa soeur, et Deborah, sa meilleure amie et colocataire. 

FAUT-IL CROIRE EN SES RÊVES ?… Assurément !

L’année dernière, j’ai rencontré Aurélie Dye-Pellisson lors du Mazarine Book Day #3. Elle a pitché devant moi ! Elle n’a pas gagné le MBD mais peu importe, elle est depuis allée au bout de son rêve et a publié Passez donc par l’entrée des artistes en septembre dernier. Bravo Aurélie, toutes mes félicitations !!! Tu as persévéré, tu as cru en toi et tu nous montres que tout est possible. Merci de m’avoir adressé ton roman. 

L’histoire se déroule à notre époque, prioritairement à Aix-en-Provence. Une belle région dans laquelle dès les premières pages on se sent bien. Il y a une multitude de descriptions qui nous font ressentir l’ambiance aixoise : des senteurs naturelles aux bonnes odeurs de cuisine, on s’y croirait. Et c’est tellement agréable !

Ensuite, il y a Talya. Jeune femme moderne, qui n’est pas très sûre d’elle-même, manque de confiance en elle. C’est dommage car cette amoureuse des mots avant tout a tout pour (se) plaire. 
Sa relation avec sa soeur est fusionnelle, elles se comprennent sans avoir à se parler, et se font mutuellement confiance. C’est une aide précieuse sur laquelle elle doit pouvoir compter. Même si tout le monde peut avoir des petits moments de faiblesse… Et puis il y a Deborah, la copine exubérante qui excelle en tout : beauté, travail, amour, mais qui a quand même un rien peur de l’avenir. 
L’une la bouscule, l’autre la rassure et Talya a des forces pour affronter les obstacles de la vie. Qui, s’ils lui paraissent parfois insurmontables, ne sont rien à côté d’autres personnes victimes de problèmes bien plus graves…

A l’heure où chaque être démarre sa vie d’adulte responsable, Talya peut écouter tous les conseils des autres mais c’est seule qu’elle va devoir trouver son équilibre : être bien dans son job, relativiser, s’octroyer des petits plaisirs personnels, sans oublier de profiter de ceux qu’elle aime. Et assumer ses choix. Car dans la vie, on ne fait pas toujours ce qu’on veut, mais on peut tout faire pour y arriver ! 

Chacun est un petit théâtre dans lequel se jouent mille histoires ; jamais les mêmes. Il n’y a pas de texte que l’on apprenne par coeur, pas de metteur en scène, pas de possibilités de répéter bien souvent. La vie n’attend pas. Elle est un spectateur qui ne revient pas deux fois. Il faut apprendre à jouer tous les rôles, à faire sa propre mise en scène, son propre texte.

 

Présentation du roman chez Librinova

 

A propos de la romancière : Aurélie Dye-Pellisson est née et a grandi dans les Hautes-Alpes. Passionnée par les livres et l’écriture, elle s’oriente tout naturellement vers un Bac littéraire avant d’entrer en classe préparatoire à Grenoble puis de poursuivre ses études de Lettres modernes et de chinois à l’université d’Aix-en Provence. Professeure de Lettres depuis près de quinze ans, Aurélie vit toujours dans le Sud de la France, près de St Rémy de Provence. Poursuivant sa vocation de « passeuse » de livres auprès de ses élèves, elle a décidé de se partager son autre passion, celle de l’écriture, en publiant Passez donc par l’entrée des artistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *