Merci maîtresse ! – Anouk F.

Auteur : Anouk F.

Genre : Premier ouvrage

Nombre de pages : 256

Éditions Le Cherche Midi (7 mars 2019)

« Maîtresse » est maîtresse en classe de CE2 dans le Sud de la France, dans une école REP : une école accueillant des élèves nouvellement arrivés en France et parlant une voire d’autres langues que le français. 

A l’approche de la Rentrée des classes, elle a décidé de pendre la plume pour nous faire part de son expérience, nous raconter avec ses mots à elle ce qu’elle a vu de ses propres yeux, et ce qu’elle a vécu au plus profond de son coeur. Avec toute sa bonne volonté et ses quelques moments de faiblesse.  

Je remercie l’auteur et les Éditions du Cherche Midi pour la lecture de cet ouvrage très original (et tellement d’actualité !).

Marie-Ange, M. Ligier, Mme Tartine et M. Prot ont un point commun : ils ont tous été mes professeurs à l’école primaire. C’était il y a 20 ans et je m’en souviens encore. Comme quoi, les rencontres que nous faisons peuvent nous marquer à vie. 

On dit que l’on a nos premiers « vrais » souvenirs aux alentours de six ans, et cela coïncide avec notre entrée à la « grande » école. Le CP, la classe préparatoire. Une année cruciale grâce à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, mais aussi car ces petits bouts d’hommes et de femmes gagnent en autonomie, apprennent à vivre ensemble, à faire et à agir selon leurs envies tout en intégrant le fait qu’ils font partie d’un groupe. 

Je crois que je suis vraiment devenue enseignante le jour où j’ai accepté de ne pas être capable de tout faire, en tout cas pas tout de suite. Je crois que j’ai failli quitter ce métier à chaque fois que je me suis rendu compte que je ne pourrai pas les aider tous, en tout cas pas comme il faut. 

 

Quelle riche idée a eu Anouk d’écrire ce livre ! 

De la rentrée à la fameuse fête de fin d’année, en passant par la création pour Noël, les poux, les bagarres, la surveillance des récréations, etc. ce sont 10 mois de la vie d’une école (et de ses « membres ») qui nous sont contés. Avec les espoirs des uns, les craintes des autres, les arrivées intempestives, les départs inopinés, l’entraide entre camarades de classe comme entre collègues, le travail en équipe, la volonté de protéger les plus faibles (démunis ?), mais aussi de ramasser à la petite cuillère ceux dont les forces peuvent lâcher sans prévenir. 

Ce qui est raconté est vrai et révoltant, tendre et drôle, cruel et joyeux. Bref, c’est humain. Tellement humain d’ailleurs que plus on approchait de la fin, plus j’étais émue. J’ai ressenti toute l’émotion de la narratrice, son énergie à revendre pour le bien-être des enfants, son ravissement du travail accompli et un peu aussi son soulagement que l’année soit terminée. Qu’elle ait « fait son job » (sans parler du programme à boucler !), que les enfants dont elle avait la charge aient progressé, qu’ils aient gagné en compétences et en autonomie. Qu’elle puisse maintenant les laisser avancer, pas encore voler de leurs propres ailes mais accompagnés par d’autres, et qu’elle puisse elle-même s’occuper de (petits) nouveaux. 

Merci maîtresse !, c’est la réalité de la vie, l’histoire de nos enfants et une sorte de sagesse pour nous aider à prendre du recul. Comme un chemin vers l’épanouissement personnel de tout un chacun > A offrir ou à s’offrir !

Présentation du roman aux Éditions Le Cherche Midi

 

A propos de l’auteur :
Après avoir été journaliste pendant plus de huit ans pour Radio France, Anouk F. démissionne et s’inscrit en candidat libre au concours de professeur des écoles. Elle commence à enseigner en septembre 2013 et est actuellement « maîtresse » dans le sud de la France, dans une école REP, dite « de regroupement », accueillant des enfants allophones.

Vous pouvez la suivre sur Merci maîtresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *