Maintenant, comme avant – Juliette Arnaud

Auteur : Juliette Arnaud

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 240

Éditions Belfond (5 septembre 2019)

Rose, 18 ans. Habite en Ardèche, avec son père et sa grand-mère. L’été sera chaud. Mais peut-être pas exactement comme elle l’avait imaginé car Nanette, sa génitrice (celle qui les a abandonnés son père et elle juste après sa naissance), refait surface. Elle sonne à la porte et, contre toute attente, son père l’accueille dans leur maison. C’en est trop pour la grand-mère qui part se réfugier dans l’abri de jardin et Rose qui s’invite chez son meilleur ami, Moïse, avec son chien, Gros. Reste à savoir combien de temps tout ce cirque va durer.

Je remercie les Éditions Belfond pour la lecture de ce roman en avant-première. 

Je découvre la plume de Juliette Arnaud avec son deuxième roman et d’entrée je remarque son originalité : des retours à la ligne intempestifs, une absence de ponctuation volontaire par moments et des « parenthèses dans la parenthèse ». Rose dit ce qu’elle pense et fait ce qu’elle dit. Aucune retenue. Elle est à un âge où tout est permis : même dire à voix haute tout le mal qu’elle veut de sa « pas-mère ». Évidemment, son franc-parler ne plait pas toujours mais peu importe. Non seulement elle ne garde pas sa langue dans sa poche mais en plus la romancière nous relate ses pensées (digressions dans le texte). Du coup pour le lecteur c’est assez drôle car il est rare de savoir exactement tout ce qu’un personnage pense.

Oui, c’est finement remarqué : la vie n’est pas invariablement juste. Habitue-toi.

Ce qui m’a bien plu ce sont les personnages qui ont chacun un caractère bien trempé. Et les mises en situations un peu à la façon d’un film avec des « fondu au noir » par exemple.
Ce qui m’a moins plu, c’est le style décousu avec les digressions/précisions/réponse interne ou spontanée qui m’ont parfois presque fait perdre le fil. Quand la parenthèse est refermée, il faut se remettre dans la scène que l’on avait quittée (impossible donc de lire d’un œil, sinon vous êtes bons pour relire le paragraphe !).

Globalement, Maintenant, comme avant, c’est tout de même un roman qui ose parler de l’inexistence du lien mère-enfant. D’une femme qui a tout quitté avant de revenir. D’un homme qui a désespérément attendu, guidé par ses sentiments. Et d’une jeune fille qui s’est construite, bien entourée par les siens, mais néanmoins avec une absence. La rencontre des trois protagonistes se fait… sous haute tension !

 

Présentation du roman aux Éditions Belfond

 

A propos de l’auteur : Juliette Arnaud est comédienne, dramaturge et chroniqueuse sur France Inter. Après Comment t’écrire adieu (Belfond, 2018), Maintenant, comme avant est son deuxième roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *