Les Refuges – Jérôme Loubry

Auteur : Jérôme Loubry

Genre : Polar

Nombre de pages : 395

Éditions Calmann-Lévy (4 septembre 2019)

1986. Alors qu’elle est en Normandie pour couvrir un reportage dans une ferme isolée, Sandrine apprend que sa grand-mère maternelle est décédée. Même si elle ne l’a jamais connue, elle se rend immédiatement sur l’île sur laquelle cette dernière a vécu coupée du monde toute la fin de sa vie.
Mais sur cette île règne une ambiance particulière. Les derniers habitants se disent « contraints et forcés », les couleurs sont ternes, l’île est un huis-clos à l’intérieur duquel tout le monde est trouble.

Quand ils meurent les uns après les autres, Sandrine doit fuir. Pour sa survie. 

Je remercie les Éditions Calmann-Lévy pour la lecture du nouveau roman de Jérôme Loubry. Je ne l’avais encore jamais lu et c’est sûr je le lirai à nouveau (très prochainement) car j’ai adoré sa façon de nous raconter une histoire ; et surtout, il m’a bluffée. 

Qu’il est difficile de résumer le début du livre comme j’ai l’habitude de le faire ! Car en réalité, il y a plusieurs histories imbriquées les unes aux autres. Celle de Sandrine. Celle d’un professeur qui intervient en amphithéâtre en 2019 et qui présente le « cas Sandrine » à ses étudiants. Et celle de Suzanne, la grand-mère de Sandrine, au sortir de la seconde guerre mondiale. Trois époques entremêlées. Autant de mystères… C’est passionnant !!

L’histoire principale se déroule en 1986 donc évidemment il n’y a pas de portable (Sandrine utilise une cabine téléphonique), les témoins sont enregistrés sur des cassettes et on communique par fax. Ce petit côté désuet m’a bien plu car il n’est pas si loin le temps où l’on devait se débrouiller autrement qu’avec internet (et faire confiance à son instinct de flic). 

L’ambiance est assez lourde et pourtant le livre se lit vite et bien. Même si la visibilité (dans le texte) est réduite (comme si vous étiez dans le brouillard), à un moment donné il y aura comme un éclair. Un déclic vous donnera certaines cartes mais pas toutes car l’auteur joue avec nos nerfs et la tension sera à son comble jusqu’à la dernière ligne. 

Entre mystères, psychologie humaine et folie, Les Refuges est un excellent roman noir, aux tiroirs multiples, qui se découvrira à vous si tant est que vous le laissiez entrer dans vos refuges. 

 

Présentation du roman aux Éditions Calmann-Lévy

 

A propos de l’auteur : Jérôme Loubry est né en 1976 à Saint-Amand-Montrond. Il a d’abord travaillé à l’étranger et voyagé tout en écrivant des nouvelles. Désormais installé en Provence, il a publié en 2017 chez Calmann-Lévy son premier roman, Les Chiens de Détroit, lauréat du Prix Plume libre d’Argent 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *