Les Lendemains – Melissa Da Costa

Auteur : Melissa Da Costa

Lu par : Ariane Brousse

Collection : Littérature

Durée : 9 Heures, 19 Minutes

Éditions Audible (20/10/2021)

Qui n’a jamais rêvé de foutre le camp ? De tout laisser tomber, pour ne plus rien faire. Se laisser mourir, en quelque sorte… Car qui sait comment il réagirait s’il perdait brutalement son conjoint ?

Je remercie les Éditions Audiolib pour la lecture du roman de Melissa Da Costa en audio. 

Pendant ma lecture, je suis passée par toutes les émotions. La tristesse, la colère, l’incompréhension, l’espoir, le désespoir, l’envie, la joie aussi et finalement j’ai ressenti une certaine paix.
A l’écoute, par moments, j’ai trouvé que c’était long, et puis après je me rendais compte que la lenteur était nécessaire à la construction du récit. Alors je poursuivais. L’instant d’après, j’avais raté un morceau car mon attention avait faibli et puis la voix d’Ariane Brousse me rappelant à l’ordre j’étais happée de nouveau.
Sensation étrange que d’être au coeur d’une histoire, de s’en détacher par moment, pour mieux y revenir. Comme dans la vie lorsque notre routine est mise à mal par les aléas du quotidien. 

Les Lendemains, c’est l’histoire d’Amande (quel prénom original, et qui lui va si bien), de Benjamin, Manon, d’Anne, Richard, Yann, Cassandra et mini-puce, Mika, Elia, Lucie et Julie Hugues et du chat gris. L’histoire d’une femme bien entourée qui, suite à un drame, a besoin de s’isoler pour faire son deuil, vivre avec ses souvenirs autant qu’avec ses morts. Sans rien attendre de plus que de continuer à vivre car elle n’a pas la force d’autre chose. C’est triste, c’est lent, et c’est terrifiant. 

Alors, aux côtés d’Amande, on ralentit, on prend le temps, on s’ennuie aussi (ce qui est une bonne chose, à mes yeux). C’est un peu la slow life qui s’impose à nous, et ce n’est pas si mal. On dit que dans la vie il y a un temps pour tout. C’est vrai. Grâce à Amande, j’ai régulièrement fait des breaks dans mon quotidien, j’ai soufflé, j’ai médité et je suis repartie avec un nouvel élan. Car si Les Lendemains démarre au plus sombre, il est avant tout le récit d’une renaissance. La nature est faite de cycles, la vie humaine aussi. L’hiver laisse toujours la place au printemps 

En suivant sur une année Amande et tous les autres personnages plus attachants les uns que les autres, on prend plaisir aux choses simples comme par exemple planter une graine qui deviendra une fleur, un légume ou un fruit. Elements grâce auxquels on pourra faire un diner entre amis, créer des bracelets de fleurs pour un mariage ou célébrer la lune en pensant à nos proches. C’est varié, c’est beau et c’est vivant. Ainsi, quel que soit le drame, la vie continue. Le tout est de savoir trouver sa place, et de faire honneur à la lumière. 
Voici clairement un roman qui fait du bien !

 

Présentation du roman aux Éditions Audiolib

 

A propos de la romancière : Mélissa Da Costa est une jeune romancière française. Son premier roman, Tout le bleu du ciel, salué par la presse, a reçu le prix du jeune romancier au salon du Touquet Paris Plage en 2019 et le Prix des Lecteurs du Livre de Poche, dans la catégorie Littérature, en 2020 #LesLendemains #NetGalleyFrance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *