Les imbattables – Sarah Maeght

Auteur : Sarah Maeght

Genre : Feel-good book

Nombre de pages : 306

Éditions JC Lattès (7 octobre 2020)

A 23 ans, Victoire est étudiante en Lettres à l’université et pour arrondir ses fins de mois, elle est aussi la nounou de Basile, 9 ans. Un enfant différent des autres, qui est pointilleux sur ce qui est « digne », qui aime les conversations d’adultes, la poésie et Jacques Prévert.

Lorsqu’il rate le bus qui devait l’emmener en sortie scolaire en Normandie visiter la maison de Jacques Prévert, Victoire n’a pas d’autre choix que de s’en occuper à plein temps. Et d’essayer de se rattraper en lui faisant plaisir. 

Je remercie les Éditions JC Lattès pour la lecture du nouveau roman de Sarah Maeght. 

J’avais découvert Sarah avec C’est où le Nord ?, je suis heureuse de l’avoir retrouvée avec Victoire et Basile, deux personnages terriblement attachants.

La mère de Basile étant très occupée par son travail, Victoire fait office de deuxième maman pour celui-ci qui l’aime beaucoup en retour. Ils sont complices et partagent le même amour des mots. Libres dans leurs têtes, ils se retrouvent et se comprennent dans l’art de manier la langue française (et de l’apprécier à sa juste valeur).

Mais dans la vie, il y a des embuches et lorsque Basile rate le bus (à cause de Victoire) alors que sa mère est absente toute la semaine, ce duo improbable va devoir s’accommoder des impératifs de l’une et des désirs de l’autre. Pas simple, mais pas irréalisable non plus ! Et puis, grâce à l’aide de sa meilleure amie qui n’a pas sa langue dans sa poche, Victoire va essayer de faire de son mieux pour que l’enfant passe tout de même une belle semaine. Et peut-être même au-delà de ses espérances. 

Les imbattables, c’est l’histoire des gens. De ceux avec lesquels vous vivez. De ceux que vous croisez tous les jours et avec lesquels il pourrait y avoir plus si affinités. De ceux qui vous entourent, mais qui brillent aussi parfois de leur absence. Et enfin de ceux sur lesquels vous pouvez compter car si seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin (pas vrai, Victoire ?). C’est l’histoire de Victoire qui fait de son mieux avec Basile, et qui sait aussi s’entourer des bonnes personnes car elle est elle-même une belle personne (mais ça, elle ne le sait pas encore). 

  

Présentation du roman aux Éditions JC Lattès

 

A propos de la romancière : Sarah Maeght est née en 1988, elle a publié son premier roman, C’est où, le Nord ?, en 2016 et vit aujourd’hui à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *