Le Bruit du silence – Léa Wiazemsky

Auteur : Léa Wiazemsky

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 160

Éditions Pocket (1er février 2018)

Sur la route vers Paris, en pleine tempête de neige, Laure perd le contrôle de son véhicule en rase campagne. Elle réussit à s’en extraire et n’a d’autre choix que de retourner d’où elle vient pour y passer la nuit. Chez son père, François. Cet homme qui n’a jamais eu pour elle le moindre geste affectif ou une parole gentille. Pas même depuis le décès de sa mère cinq ans plus tôt. La nuit s’annonce terrible…

J’ai rencontré Léa lors de la remise du Prix Régine Deforges à Limoges en mai 2019. J’ai eu la chance de l’interviewer en tant que membre du jury du Prix et, à la fin de notre discussion, je n’avais qu’une envie : la découvrir en tant que romancière. C’est maintenant chose faite ! Je remercie les Éditions Pocket pour la lecture de son deuxième roman. 

Le bruit du silence est une sorte de huis clos familial qui se lit d’une traite. 

Laure est une femme perdue, orpheline de mère et seule, très seule. D’expos en expos, cette jeune artiste mène sa vie à Paris où elle vit avec Marc ; mais la jeune femme pleine de vie « avant » est devenue aujourd’hui une femme triste, en colère et qui a du mal à faire confiance, à se laisser-aller. Ne parlons donc même pas de lâcher-prise…

Ainsi, c’est vraiment à contre-coeur qu’elle se voit obligée de passer la nuit chez son père. François est bourru, taiseux et renfrogné ; seule Simone, la dame-à-tout-faire dans cette maison le supporte encore. Tout au moins est-elle toujours là pour lui. Malgré la mort de Madame, malgré le bonheur qui s’est enfui de cette maison, malgré tout… 

Fatalement, cette cohabitation forcée au coeur d’une rude nuit d’hiver lors de laquelle la neige ne cesse de tomber va être propice aux confidences. Les carapaces vont se fissurer, les langues vont se délier (enfin !) et le passé va ressurgir pour mieux appréhender l’avenir. Car si le côté sombre de la nuit se mêle à la noirceur de la vie, il n’en reste pas moins qu’une lueur d’espoir brille. 

Et c’est justement cet infime espoir associé à la délicatesse de la plume de Léa qui m’a happée. Je me suis immergée dans l’histoire de Laure et j’ai fini ma lecture la gorge nouée. Submergée par mes émotions. 

 

Présentation du roman aux Éditions Pocket

 

A propos de l’auteur :
Née en 1979 à Paris, Léa Wiazemsky est une actrice et romancière française. Elle a joué dans de nombreux téléfilms et au cinéma. Elle publie son premier roman, Le vieux qui déjeunait seul, aux Éditions Michel Lafon en 2015. Son deuxième roman, Le Bruit du silence, a paru en 2017 chez le même éditeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *