Et le mal viendra – Jérôme Camut et Nathalie Hug

Auteurs : Jérôme Camut et Nathalie Hug

Genre : Thriller

Nombre de pages : 560

Éditions Fleuve noir (4 mars 2019)

2016. Morgan Scali quitte la France avec ses enfants pour s’installer en République Démocratique du Congo. Avec ses drones, il compte aider les autorités locales à sauver le territoire des gorilles.
Mais il s’aperçoit très vite qu’avant de s’occuper des arbres, des animaux, des oiseaux et des plantes, il va lui falloir avant tout aider la population locale qui survit à peine. Sauver l’homme. Et se préoccuper de l’eau, source de vie. 

2028. Julian Stark, flic parisien, traque les terroristes de l’Armée du 12 octobre. Et notamment Morgan Scali. A la tête d’un réseau qui menace le monde d’une nouvelle catastrophe…

Comment un homme qui voulait faire le bien est-il devenu un homme recherché par toutes les polices ? Que s’est-il passé ? 

Je remercie les auteurs, que j’ai rencontrés à « Lire à Limoges », de m’avoir offert leur dernier roman.

Mon sentiment, quelques jours après avoir refermé ce livre, est ambigu : lire Et le mal viendra en pleine période des élections européennes a une résonance particulière. Car il est question de l’avenir, celui de notre planète comme celui de nos enfants. Et quand on est un minimum réaliste, on a du mal à croire que ce qu’écrivent Jérôme et Nathalie n’est que le fruit de leur imagination. Tout peut arriver. 

Finalement, en tant qu’homme, et citoyen, ne devrait-on pas tous lire Et le mal viendra ? Ma réponse est oui ! Reveillez-vous ! Le monde va mal et, au-delà des responsables, il ne tient qu’à nous de réagir ! D’agir !!

Ce qui m’a perturbée c’est justement cette fragile frontière entre fiction et réalité car si Morgan et Julian sont des personnages fictifs, ils pourraient être vous et moi. Dans un futur proche. Très proche. 

Morgan a perdu sa femme au Bataclan le 13/11/15. Après ça, il a fui vers un monde qu’il voulait (et qu’il pensait pouvoir) rendre meilleur. Sauf qu’entre ce qu’on veut et ce qu’on peut, il y a un monde. Et ce père, victime des terroristes, meurtri dans sa chair, cet humaniste plein d’idées et de bonne volonté va se heurter à des murs. Contre sa propre volonté, lui qui pensait pouvoir changer le monde avec des mots, va devoir changer sa façon de faire et se battre avec les mêmes armes que ceux qu’il a toujours combattus. 

Julian, quant à lui, doit aussi faire face à des difficultés. Sa femme est en prison, sa fille recherchée pour complicité d’actes terroristes. N’ayant plus rien à perdre, il va se lancer à la poursuite de Morgan dans l’espoir de lui faire payer sa dette envers la société. La fin justifiant les moyens…

Alternant l’époque à laquelle se déroule l’intrigue (en 2028) et les faits qui ont menés à la situation actuelle, le duo d’auteurs nous offre un livre incroyable. Car finalement, entre celui qui voudrait sauver son enfant et celui qui aimerait pouvoir les sauver tous, de qui se sent-on le plus proche ? On s’inquiète de leur futur mais agissons déjà au présent ! Tenant compte du passé pour ne pas réitérer les mêmes erreurs. Or, l’être humain est réticent à prendre du recul, et surtout il a la mémoire courte…

Ce monde ne veut pas être sauvé.

 

Bref, pour une première rencontre avec la plume des CamHug, j’ai vécu un feu d’artifice !
De la république démocratique du Congo à l’Allemagne en passant par les USA, l’île d’Oleron, la Lituanie…. préparez-vous à souffrir. Dans cette chasse à l’homme effrénée, où réfléchir équivaut à un signe de faiblesse, vous lirez le « Manifeste pour la vie » de Morgan Scali et vous clamerez : « Agissons ! Agissons ! Agissons ! »

 

Présentation du roman aux Éditions Fleuve noir

 

A propos de l’auteur :
Jérôme Camut et Nathalie Hug forment un duo unique en France, salué par la critique et le grand public. Ils sont auteurs de la série à succès W3 et de la tétralogie culte Les Voies de l’ombre, dont le bestseller Prédation est en cours d’adaptation pour le cinéma. Leur dernier roman, Islanova, a reçu le Prix Ouest 2018.

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *