Ecouter le noir – 13 écrivains

Collectif d’auteurs : Barbara Abel, Jérôme Camut, Nathalie Hug, Sonja Delzongle, François-Xavier Dillard, RJ Ellory, Karine Giebel, Nicolas Lebel, Sophie Loubière, Maud Mayeras, Romain Puértolas, Laurent Scalese, Cédric Sire. 

Genre : Polar

Nombre de pages : 288

Éditions Belfond (16 mai 2019)

13 écrivains de talent ont été réunis par Yvan Fauth, du blog EmOtions, autour d’un même thème. Chaque texte joue avec les différentes définitions du mot «audition» . Un thème très personnel à Yvan (vous comprendrez pourquoi si vous lisez la préface).

Des nouvelles où ils ont donné libre court à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages et une tension qui j’en suis certain vont vous happer dès les premiers mots. Jusqu’à la chute…

11 histoires très surprenantes. 11 ambiances très différentes.

De quoi ça parle ? En quelques mots, pour vous mettre l’eau à la bouche…

Barbara Abel & Karine Giebel : road trip mortel

Sonja Delzongle : faire l’expérience du vide, et au-delà

Nicolas Lebel : faire tomber les clichés dans le vacarme d’un chantier

Jérôme Camut & Nathalie Hug : tellement surprenant, fantastique !

François-Xavier Dillard : au coeur de la musique classique

Laurent Scalese : oeil pour oeil, dent pour dent

Romain Puértolas : une situation qui pourrait arriver à n’importe qui ; allez savoir comment vous réagiriez…

RJ Ellory : se venger, ou récolter ce que l’on sème

Maud Mayeras : une touchante histoire d’enfant qui fait écho à un autre

Cédric Sire : quand le diable vous chuchote à l’oreille…

Sophie Loubière : un fait divers comme un autre, sauf qu’il révèle le côté sombre de la nature humaine

 

Et alors, mon avis sur ce livre ?

Un recueil de nouvelles, c’est la garantie de ne pas s’ennuyer. Car à chaque « fin de chapitre », on change d’auteur, de style et d’intrigue ! Personnellement, je ne lis jamais deux nouvelles de suite, car j’ai besoin de faire un break entre deux histoires.
Besoin de réfléchir à celle qui vient de finir (et de répondre aux questions que je me pose parce que je suis une aficionados des détails), et besoin de me préparer à la prochaine lecture (d’être réceptive pour faire connaissance avec de nouveaux personnages, une nouvelle intrigue). 

Ce qui m’a beaucoup plus dans ce recueil, c’est de pouvoir découvrir des textes inédits d’auteurs que j’apprécie mais aussi d’en découvrir de nouveaux ! Sonja Delzongle m’a tout simplement bluffée, les CamHug m’ont véritablement surprise, Nicolas Lebel m’a interpellée, Romain Puertolas m’a plongée dans une situation impossible, Laurent Scalese m’a figée… bref, je suis passée par 1000 émotions !

Est-ce nécessaire de rappeler que ce sont tous des auteurs de la grande famille du Noir et que forcément, ils se jouent de vous, appuient là où ça fait mal : vos peurs, vos doutes et vos angoisses ?

J’ai par ailleurs beaucoup aimé la façon dont ils se sont appropriés le thème commun, l’audition. Il est question de bruit retentissant, de silence, d’écoute, de chuchotements, de raffut, de grésillement, de cacophonie, de musique aussi, de calme, de vide…
Chaque auteur (ou duo ! puisque deux nouvelles ont été écrites à quatre mains) a pris le thème sous un angle personnel ; certains ont même essayé de sortir de leur zone de confort, et ça, c’est fort.

En synthèse ?

Ecouter le noir est un recueil de qualité qui sort de l’ordinaire ; ça tombe bien, puisque quelque part nous sommes tous extraordinaires.

Alors foncez ! Achetez-le, lisez-le ou offrez-le, vous ferez des heureux ! Mais surtout, parlez-en autour de vous, j’espère qu’on vous écoutera 😉

 

Présentation du roman aux Éditions Belfond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *