Du feu de l’enfer – SIRE CEDRIC

1 Permalink 0

Auteur : SIRE CEDRIC

Genre : Polar

Nombre de pages : 560

Éditions Presses de la Cité (9 mars 2017)

Manon est thanatopractrice. Elle s’occupe de maquiller les morts pour les rendre présentable lors de leur dernier adieu à la famille.

Ariel, son frère, est un délinquant multi-récidiviste. Rien de grave jusqu’au jour où l’une de ses combines tourne mal et qu’il trouve refuge chez sa soeur.

Bien malgré elle, Manon va devoir s’allier à son frère pour sauver sa peau, sans savoir réellement où elle mettra les pieds ni sur qui elle pourra compter…

Je remercie les Éditions Presses de la Cité pour la lecture du roman de Sire Cédric en lice pour le Prix du Festival Sans Nom.

Voilà bien longtemps que j’entends parler de Sire Cédric. Mais à chaque fois que je comptais acheter un de ses livres ou le rencontrer sur un Salon, allez savoir pourquoi un imprévu m’empêchait de le faire…
Cette fois-ci, j’ai non seulement lu son dernier roman mais en plus je vais pouvoir le rencontrer pendant trois jours à Mulhouse, quelle chance !

Quand, sur la quatrième de couverture, j’ai lu le témoignage d’Olivier Norek «un roman addictif écrit à l’encre noire des ténèbres», j’ai senti qu’il allait me plaire. Et dès les premières pages, j’étais dans le rythme.

L’histoire est prenante car il y a de l’action. Les événements s’enchainent avec de multiples rebondissements, les chapitres sont courts, les dialogues percutants, le tout pour un suspens qui vous empêche de reposer le livre sans l’avoir entièrement lu. Voilà un vrai page-turner : on l’ouvre et on le dévore – au sens propre comme au figuré 😉

Âmes sensibles d’abstenir car l’auteur ne cache rien de la folie des hommes : il y a du sang, des atrocités et des cadavres à la pelle !
C’est peut-être ce qui fait qu’on est pris dans l’histoire car comme dans la vraie vie il n’y a pas de demi-mesure. Manon et Ariel vont aller au-delà de leurs limites pour découvrir l’Enfer que certains hommes peuvent s’amuser à reproduire sur Terre.
C’est d’ailleurs à mes yeux l’un des gros points positifs Du feu de l’enfer : les liens qui unissent le frère et la soeur. J’ai toujours aimé les histoires de fratrie et là, très franchement, malgré leurs différences ou désaccords, leur sang est le seul lien qui les unit. C’est ce qui rend l’histoire captivante.

On m’avait parlé d’un maitre en la matière, je vous le confirme : Sire Cédric est un référent dans le polar français. A découvrir absolument !

 

Présentation du roman aux Éditions Presses de la Cité

 

A propos de l’auteur :
Né en 1974 à Saint-Gaudens, Sire Cédric est le chef de file incontesté de ce que nous appellerions le thriller horrifique. Si vous avez aimé De fièvre et de sangLe Premier Sang, et Avec tes yeux (éd. Presses de la Cité), vous adorerez Du feu de l’enfer (Presses de la Cité, 2017). Un nouveau thriller diaboliquement perturbant, autour de Manon qui maquille les cadavres pendant qu’Ariel maquille les voitures ! Subtil et maîtrisé, un conte d’horreur moderne.

Site, FacebookInstagram et Twitter de l’auteur.

1 Comment
  • Yvan
    octobre 31, 2017

    On le dévore – au sens propre comme au figuré : c’est exactement ça

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *