Changer le sens des rivières – Murielle Magellan

Auteur : Murielle Magellan

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 240

Éditions Julliard (3 janvier 2019)

Marie a 23 ans. Elle habite au Havre, travaille comme serveuse dans un bar et s’occupe de son père hypocondriaque depuis que sa mère est décédée. On pourrait dire qu’elle vit chichement.

Mais la vie lui réserve quand même des surprises, du moins le croit-elle car lorsqu’elle rencontre Alexandre, son petit cœur palpite comme rarement !
Une soirée à deux, un début de nuit et… rien ne va plus. Alexandre fait le sourd à ses messages et appels. Marie se repasse le fil de la soirée dans sa tête et en conclue qu’il l’a méprisée avec ses rêves de cinéma, ses films et réalisateurs cultes.

Du coup, un soir, alors qu’il avait promis qu’il appellerait et qu’il n’a pas appelé, Marie se rend chez lui en pleine nuit, l’interpelle dans la rue, et là, tout s’enchaîne : le ton monte, elle le bouscule, il tombe, se cogne la tête contre un pare-chocs et elle se retrouve au tribunal en comparution immédiate.

Roman sélectionné pour le 21ème Prix des Romancières organisé par la Ville de Saint-Louis. Il sera présenté au Forum du Livre lors de l’apéro-littéraire du vendredi 10/05/18 à 18 heures. 

Quelle belle découverte ! Si le titre me plaisait beaucoup (titre issu de la chansons « La beauté d’Ava Gardner » d’Alain Souchon), la couverture ne m’attirait pas, mais alors pas du tout. Mais, par curiosité envers sa sélection dans le Prix des romancières, j’ai eu envie de le lire. Et j’ai tellement bien fait !

Maintenant que vous avez le pitch, ce que vous devez savoir c’est que la vie de Marie est à la fois simple et passionnante.
Oui, c’est possible car le quotidien est généralement assez commun mais notre vie n’est autre que ce que l’on décide d’en faire. En l’occurrence, il suffit parfois d’un imprévu, d’une pulsion naturelle et incontrôlable pour se retrouver dans une position différente.
Et là, dans la situation de Marie, deux choix s’offrent à elle : se lamenter sur son sort ou tenter de s’en sortir. Reprendre le dessus. Ne pas accepter la fatalité. Se battre. Et relever la tête.

Pour Marie, ça commence par demander de l’aide, auprès du juge. En l’échange d’un prêt d’argent pour payer son amende, Marie lui servira de chauffeur. Et c’est ainsi qu’une jeune femme et qu’un vieux monsieur qui n’ont rien en commun vont faire un bout de chemin ensemble. Et bien entendu chacun, composé de sa personnalité et de son expérience, va déteindre sur l’autre.

En huit parties et de nombreux très courts chapitres, j’ai adoré ce roman ! Vraiment.
Je me suis laissé embarquer par Marie au volant de sa Fiesta, j’ai parcouru Le Havre, du bar au tribunal en passant par le pont de Normandie (que je rêve de prendre un jour !!). J’ai vibré d’émotion aux côtés de Marie, (d’Alexandre) et de Gérard. Et je suis très heureuse de la façon dont la romancière les a fait évoluer car ce n’est pas un scoop que de vous dire qu’ils ont évolué dans le bon sens.

Dans la vie, il faut parfois savoir s’ouvrir aux autres. Au risque de se mettre en danger. On sait que nos échecs nous font avancer. Résultat : on est d’autant plus fiers de nous lorsqu’on réussit ce qui nous paraissait impossible. Ce roman est tout simplement magnifique !

 

Présentation du roman aux Éditions Julliard

 

 

A propos de l’auteur :
Murielle Magellan, romancière et scénariste, a publié Le Lendemain, Gabrielle ; Un refrain sur les murs ; N’oublie pas les oiseaux et Les Indociles, tous aux Éditions Julliard. Changer le sens des rivières est son cinquième roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *