Animals – Ceridwen Dovey

0 Permalink 0

Auteur : Ceridwen Dovey

Traduit de l’anglais (Australie) par Joachim Zemmour et Marianne Colombier

Genre : Roman étranger

Nombre de pages : 288

Editeur : Héloïse d’Ormesson (3 novembre 2016)

icone_K3

Je remercie chaleureusement les Editions Héloïse d’Ormesson pour la découverte de ce roman.

carobookine_icone3_coul

En quatrième de couverture, il était annoncé «Poignant, drôle et totalement captivant. — J. M. Coetzee». Poignant, oui. Captivant, oui c’est certain ! Drôle, par moments. Mais j’ajouterais qu’il est aussi émouvant, poétique, dépaysant et un peu triste – légèrement.

A l’image de la couverture, le livre présente dix histoires courtes, dix tranches de vie d’animaux racontées par leurs âmes. Ces animaux sont morts (c’est le côté triste), leurs âmes sont devenues des étoiles dans le ciel (c’est le côté poétique) et ils nous racontent leur tranche de vie sur Terre.

Par chance, ils ont tous eu une vie extraordinaire. Une tortue a côtoyé la famille Tolstoï, une chatte était la favorite de Colette, un chimpanzé a rencontré Kafka, etc. Avec en toile de fond, des conflits armés de l’Histoire : la seconde guerre mondiale, Pearl Harbor, la conquête de l’Espace en pleine Guerre Froide, etc.

D’un premier abord, je craignais de ne pas réussir à entrer dans ces brèves de vie qui sont donc entièrement contées par les animaux eux-mêmes. Et puis en réalité, une fois conditionnée par cette façon de pensée, je me suis prise au jeu et j’ai découvert chaque nouvelle histoire avec beaucoup de plaisir.

L’écriture de Ceridwen Dovey est plaisante et très agréable à lire. Elle réussit à nous faire revenir sur les événements importants de notre Histoire contemporaine avec une sensibilité et une imagination sans failles et en intégrant de nombreuses références littéraires. Un peu comme un recueil de nouvelles mais avec l’intérêt de découvrir un angle de vue différent : non celui des hommes, mais de leurs animaux, domestiqués ou non.

Animals est un roman original, poignant, poétique et captivant.

Eux – les humains – semblent croire que ce qui les distingue des autres animaux, c’est leur capacité à aimer, à éprouver du chagrin, à se sentir coupables, à penser l’abstraction, etc. Mais ils se trompent. Ce qui leur confère une place à part, c’est leur talent pour le masochisme. C’est en cela que réside leur pouvoir. Prendre plaisir à souffrir, tirer sa force de la privation : voilà ce que c’est, être humain.

Présentation du roman chez les Editions Héloïse d’Ormesson

.

A propos de l’auteur :
Née en Afrique du Sud, Ceridwen Dovey est diplômée de Harvard en anthropologie et en cinéma documentaire. Elle vit aujourd’hui à Sydney. Son premier roman, Les Liens du sang, a été en lice pour le prix Femina étranger et a remporté le plus prestigieux prix littéraire d’Afrique du Sud, le Sunday Times Fiction. Animals a été unanimement salué par la presse anglo-saxonne.

Site de l’auteur

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *