Ma ZAD – Jean-Bernard Pouy

0 Permalink 0

Auteur : Jean-Bernard Pouy

Genre : Roman noir 

Nombre de pages : 208

Éditions Gallimard « Série Noire » (11 janvier 2018)

Alors qu’il aide les activistes en place en leur apportant des produits frais récupérés on ne sait comment grâce à son poste de responsable des achats à l’hypermarché Ecobioplus de Cassel, Camille Destroit fait partie des personnes interpellées lors de l’évacuation du site de Zavenghem.

A sa sortie de garde à vue, il accueille des zadistes dans l’ancienne ferme dont il a hérité de ses parents. Et, en un rien de temps, son hangar à réserves brûle, Camille est licencié et sa copine lui annonce qu'elle part à l’autre bout de la France…

Roman lu dans le cadre du Prix du Festival Sans Nom 2018, qui a lieu à Mulhouse les 20 et 21 octobre 2018.

Ma ZAD ou comment annoncer la couleur dès le départ : activistes, territoires occupés, attaques en règle, règlements de compte… les laissés-pour-compte ont leur mot à dire et ne comptent pas se laisser faire !

Mais c’est avant tout Camille, ce jeune quadra un peu paumé, que nous allons suivre et sans en être vraiment conscient, il va se radicaliser chaque jour un peu plus.

Avec l’intention de bien faire, d’oeuvrer pour le bien-être de la petite communauté qu’il accueille chez lui, il va aller au-devant des problèmes. Par conviction mais aussi pour les beaux yeux de Claire, une jolie jeune femme, avec une tête bien faite qui plus est, qui passe pas mal de temps derrière son ordinateur.
Leur objectif ? Neutraliser leurs détracteurs : la famille Valter. Advienne que pourra !

Voilà un roman qui m’a fait passer un bon moment : l’écriture est à la fois drôle et originale dans sa syntaxe et sa présentation (parfois pas de ponctuation, parfois des phrases interrompues en plein coeur et une partie absolument exceptionnelle – même si pas évidente à assimiler – à la fin du livre).
J’ai vu les scènes que l’auteur décrit, je les ai presque vécues aux côtés de Camille et, moi qui suis pourtant très loin des préoccupations des zadistes, j’ai essayé le temps du roman de me mettre à leur place.
Et, vous savez quoi ? J’ai trouvé la fin particulièrement déroutante. 

 

Présentation du roman aux Éditions Gallimard Série Noire

 

A propos de l’auteur :
Jean-Bernard Pouy, né en 1946, grand nom du polar français, a écrit une centaine de romans noirs (dont onze dans la célèbre « Série Noire »), et un vrai tsunami de nouvelles, d'articles, et d'ouvrages tels que « L'Encyclopédie des cancres, autres rebelles et génies»), dans la même collection que « L'encyclopédie des héros». Il est aussi directeur et créateur de collections, et a notamment imaginé le personnage du Poulpe. Grand amateur d'écriture à contrainte, il est membre des « Papous », émission de France-Culture. C'est un défenseur opiniâtre de la littérature populaire, partagé entre critique sociale, distance cynique, humour lamentable et gravité libertaire. Il voudrait être considéré, c'est lui qui le dit, comme un « styliste pusillanime », alors qu'il n'est que la cause d'une certaine déforestation.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *