89 mois – Caroline Michel

0 Permalink 3

Auteur : Caroline Michel

Genre : Premier roman

Nombre de pages : 288

Éditions Préludes (4 mai 2016)

Le jour de ses 33 ans, Jeanne, contrôleuse SNCF, se retrouve seule. Julian, celui avec qui elle pensait faire sa vie, l’a quittée. Alors qu’ils étaient sur le point de faire un bébé, elle réalise que ses chances de tomber enceinte s’amenuisent de jour en jour et qu’il lui reste 89 mois avant ses 40 ans.
Refusant de se lancer dans une nouvelle relation, elle décide de faire une bébé toute seule.

 

C’est avec un plaisir non dissimulé que je referme la dernière page de ce très sympathique premier roman.

Jeanne est une femme moderne, bien dans son époque à défaut de l’être dans sa vie. Julian, celui avec qui elle envisageait sereinement l’avenir, est parti, la laissant seule avec son désir d’enfant.
Qu’à cela ne tienne, elle n’a pas besoin d’un père pour faire un bébé. Aucune objection rationnelle de son amie Louise ne l’en dissuadera. À notre époque, si une femme a envie d’un bébé, il suffit qu’elle ait un maximum de relations (sexuelles, cela va de soi).

Ainsi débute son parcours du combattant car, si sur le papier sa stratégie est juste, dans la vraie vie il n’est pas si simple de coucher sans protection avec un inconnu… et chaque mois, à l’instar de nombreuses femmes en attente de devenir maman, Jeanne a son lot de désillusions. À la différence près qu’en plus elle n’a pas de compagnon pour multiplier ses chances.

89 mois est une sorte de «journal de bord d’une femme voulant à tout prix devenir mère». Les personnnages gravitant autour de Jeanne sont tous très sympathiques, avec chacun ses amours, ses joies et ses peines. Comme souvent, ce qui m’a le plus plu dans cette fiction, c’est son côté réaliste et ses personnages si attachants qu’on a l’impression qu’ils font partie de notre groupe d’amis.

Il doit exister de nombreuses Jeanne sur terre, et nombreux sont ceux qui doivent essayer de les faire changer d’avis. Mais que peut-on face à un désir d’enfant ? Qui est-on pour juger ? L’essentiel n’est-il pas d’aimer et d’être aimé ?

89 mois, et autant de temps pour assouvir son rêve le plus fou. Je l'aime bien, Jeanne 😉

Présentation du roman aux Éditions Préludes

 

A propos de l’auteur :
Caroline Michel a 28 ans. Un jour, il ne lui restera que quatre-vingt-neuf mois. En attendant, elle est journaliste pour la presse féminine et tient le blog ovary.fr autour de thèmes qui lui tiennent à coeur : les relations amoureuses et le temps qui passe. 89 mois est son premier roman.

Suivez-la sur sa page Facebook ou son compte Instagram.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *