Seule en sa demeure – Cécile Coulon

Auteur : Cécile Coulon

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 333

Éditions L’Iconoclaste (21 mars 2021)

Je remercie les Éditions L’Iconoclaste pour la lecture du nouveau roman de Cécile Coulon, le premier que je lis me concernant. 

Cécile Coulon nous plonge au cœur du XIXe siècle, cette époque révolue lors de laquelle une femme était mariée à un homme par ses parents. Qu’elle soit d’accord ou non finalement, peu importe. 

Heureusement pour elle, Aimée n’a rien contre son mari, au contraire, il lui inspire douceur et bienveillance ; ce qui la surprend pour un homme de son rang : un homme riche, orphelin, élevé par la bonne, comme elle a aussi élevé son propre fils.

Lorsqu’elle arrive dans le domaine de la forêt d’or, Aimée se sent épiée par les hauts arbres tout autour de la maison. Néanmoins, grâce à toutes les gentilles attentions de son mari qui ne veut que son bonheur, elle s’y habitue ; mais il lui reste une sensation étrange. Inexplicable. Et persistante. Elle sent que quelque chose ne tourne pas rond. Son mari lui cacherait-il des choses ? Lui qui a l’air si simple et pur, serait-il capable de lui mentir ?

Heureusement, tous les jeudis sa prof de flûte traversière vient exprès de Genève pour lui donner un cours particulier. Une trêve dans ces étranges journées, son petit moment de bonheur à elle. Qui apaise son âme autant que son corps qui a parfois tendance à défaillir… 

Ainsi, entre doute, suspicion et mensonges, Aimée, Candre, Henria (la bonne), Angelin (son fils), Emeline (la prof) et Claude (son cousin) tournicotent autour du domaine de la forêt d’Or. 

Sans être prisonniers, ils ne peuvent s’en défaire. Même si d’une façon ou d’une autre la vie ne peut plus continuer ainsi. Aimée a jeté un pavé dans la marre et le rivage est désormais secoué par les vaguelettes. Iront-elles jusqu’à déborder ? 

Pour le savoir, il vous faudra vous plonger dans Seule en sa demeure. Guidés par la plume noire et délicate de l’autrice qui ressemble à s’y méprendre (à mes yeux !) à celle de Franck Bouysse au féminin. 

 

Présentation du roman aux Éditions L’Iconoclaste

 

A propos de la romancière : originaire de Clermont-Ferrand, Cécile Coulon publie son premier livre à seize ans. Depuis, elle ne cesse de surprendre, d’émerveiller. En quelques années, elle a publié sept romans dont Une bête au paradis, un grand succès de librairie, récompensé par le prix littéraire du Monde. Cécile Coulon est également éditrice à l’Iconopop, une collection de textes brefs et poétiques à l’Iconoclaste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *