Regarde – Hervé Commère

Auteur : Hervé Commère

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 320

Éditions Fleuve (12 mars 2020)

A un peu plus de soixante ans, Mylène a eu une vie bien remplie : elle a été une femme mariée bien rangée, elle a connu l’amour fou et… la prison. Aujourd’hui, elle travaille dans un dépôt-vente près de Paris, et mène une vie tranquille. De temps en temps, le week-end, elle s’octroie deux jours de break dans un endroit reculé en France. Là, elle rêve à la vie qu’elle aurait pu mener si elle avait fait d’autres choix. 

Mais cette fois-ci, la roulotte qu’elle a louée est plus qu’étrange : à son réveil, Mylène remarque des objets et photos qu’elle connait déjà. Et pour cause, ils appartenaient à son grand amour, Pascal, assassiné alors qu’il était en prison. Contre toute logique, se pourrait-il qu’il soit vivant ?

Je remercie les Éditions Fleuve pour la lecture du nouveau roman d’Hervé Commère en avant-première. 

Hervé Commère a le chic pour vous mettre en tant que lecteur dans une situation impossible : Mylène et Pascal ont été emprisonnés, on sait que Pascal a été assassiné par son compagnon de cellule, et pourtant lorsque Mylène se retrouve dans cette roulotte, on est chamboulés. Tout comme elle. D’autant que s’accumulent des preuves irréfutables qui mènent toutes à Paul. Mais alors, que s’est-il passé ? Se jouerait-on d’elle ? De nous ? Elle qui n’a plus d’espoir depuis des années sent une petite flamme faire des étincelles dans son corps (et nous on se prend à espérer).

Alors qu’elle a rompu les liens avec toutes les personnes qu’elle connaissait avant, heureusement elle est aujourd’hui bien entourée : Gary, Mathieu et Anna vont l’écouter, la confronter avec ses certitudes et l’aider dans ses recherches. Car une fois que l’on sait, impossible de faire comme si rien ne s’était passé. Mylène a besoin de savoir et pour elle cela signifie partir sur les routes pour enquêter. Même si ça peut faire mal…

L’amour, c’est faire la connaissance de quelqu’un qu’on a la curieuse impression de connaitre depuis toujours. 

 

J’aime la plume d’Hervé Commère et ce nouveau roman ne déroge pas à la règle : des chapitres courts, haletants, et toujours un cliffanger en fin de chapitre pour être incapable de s’arrêter. Le livre se dévore en moins de deux, on passe par mil émotions et on le referme en se disant « mince alors ! ».
La touche personnelle de l’auteur ? Sa capacité à écrire l’humour, car oui certaines réparties sont surprenantes. Comme dans la vraie vie, quoi. 

Imaginez le bruit du charleston, cette percussion rythmique qui donne le la : Regarde, ou la vie ne vaut la peine d’être vécue que par amour ! Peu importe sa durée, seule l’intensité compte. Et le plaisir de lecture s’en ressent !

Présentation du roman aux Éditions Fleuve

 

A propos de l’auteur : Hervé Commère est l’auteur remarqué de plusieurs nouvelles et romans, parmi lesquels Les Ronds dans l’eau (2011), lauréat du Prix marseillais du polar, Imagine le reste (2014), prix Plume de Cristal du Festival international du Film policier de Liège, et Ce qu’il nous faut, c’est un mort (2016), prix Polar Pourpres et Prix Polar à Mauves-sur-Loire. Il est traduit en Chine et au Japon.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *