L’île du Diable – Nicolas Beuglet

Auteur : Nicolas Beuglet

Genre : Polar

Nombre de pages : 320

Éditions XO (19 septembre 2019)

Après les événements qui se sont déroulés dans Complot, Sarah Geringën a passé un an en prison. A sa sortie, elle apprend que son père a été sauvagement assassiné. Son corps est recouvert d’une étrange poudre blanche, ses extrémités sont gangrenées et une clé est retrouvée dans son estomac. Mais qui était-il réellement ? Cet homme mystérieux avec qui ses relations étaient tendues…
Heureusement, sa hiérarchie la met sur l’enquête. Elle a besoin de comprendre… et de l’énergie à revendre ! 

Je remercie les Éditions XO pour la lecture du nouveau roman de Nicolas Beuglet qui n’est autre que le 3ème tome des aventures de Sarah, et de Christopher (mais qui peut facilement se lire sans avoir lu les deux précédents).

Dans un roman de Nicolas Beuglet, il y a tout ce qu’il faut pour passer un excellent moment de lecture : une intrigue forte, du suspens, une idée de vengeance, des rebondissements et un rythme haletant qui ne laisse pas le lecteur respirer une seule seconde (ah oui, évidemment, il y a un cliffhanger à chaque fin de chapitre !). 

Dans ce nouvel opus, on retrouve Sarah, ex-inspectrice des forces spéciales norvégiennes, qui sort de prison avec un appétit décuplé. Dans toute enquête, elle s’est toujours battue pour découvrir la vérité et ce n’est pas parce que la victime est son père que sa ligne de conduite va changer. Au contraire, c’est en respectant ses codes qu’elle ira de l’avant. Elle qui a pourtant tant de zones d’ombre à éclaircir….

Ce qui est passionnant aussi, c’est le changement de décor. L’enquête de Sarah l’emmènera vers d’autres contrées : elle part de Norvège pour aller dans les plaines glaciales et désertiques de Sibérie. Sur une île maudite dont personne n’a plus envie d’entendre parler. Et comment ! Sur l’île du Diable s’est déroulé un fait historique odieux. Mais quel est le rapport avec son père ? 

Enfin, et ce n’est pas le moindre, il est question d’épigénétique : quel est le poids de l’histoire, de notre histoire familiale, sur nous-mêmes ? Nos gênes seraient-ils imprégnés du vécu de nos ancêtres ? Sommes-nous vierges de passé, seul maitre de notre destin ?

Après Le Cri et Complot, L’île du Diable est un nouveau page-turner immanquable. LE page-turner de Nicolas Beuglet, qui a décidément tout d’un grand !

 

#LÎleDuDiable #NetGalleyFrance

 

Présentation du roman aux Éditions XO

 

A propos de l’auteur : Nicolas Beuglet est scénariste, et l’auteur des thrillers Le Cri, Complot et L’île du Diable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *