Envole-moi – Sarah Barukh

Auteur : Sarah Barukh

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 304

Éditions Albin Michel (24 janvier 2020)

À l’approche de la quarantaine, Anais mène une vie tranquille sur la Côte d’Azur : en couple avec Solal, elle a tout pour être heureuse. Sauf qu’elle ne l’est pas. Elle n’arrive pas à avoir d’enfant et les échecs successifs des FIV commencent à lui peser. 

Alors, quand Marie, son amie d’enfance avec qui elle n’a plus été en contact depuis des années l’appelle au secours, elle hésite mais pas longtemps. Un avion pour Paris et le temps d’un week-end c’est toute sa jeunesse qui refait surface. 

Je remercie les Éditions Albin Michel pour la lecture du nouveau roman de Sarah Barukh.

 

Thelma & Louise, sinon rien. 

Anais, la narratrice, est née en 1983. Aujourd’hui elle a 38 ans. Mais c’est dans « hier » qu’elle nous replonge : les années 80/90, nos années Collège, les boums, les Doc Martens, le rap, « Bouge de là » – MC Soolar, Jean-Jacques Goldman, les chalalas, les films cultes, la Dream Team, les walkmans et surtout notre désir inassouvi de liberté… tout ce qui nourrit nos rêves de petites filles et que l’avenir n’a pas concrétisé. 

À près de 40 ans on peut se demander ce qu’on a réalisé de nos rêves d’enfants. Ou se projeter vers l’avenir avec de nouveaux rêves. Mais pour regarder vers l’avant il faut avant tout être en accord avec son passé. Ce qui n’est pas le cas d’Anais. Car l’année 1993 est à marquer d’une pierre noire. Cette année-là, elle a changé de collège et perdue sa meilleure amie, en même temps que ses illusions de petite fille. 

Quelle que soit l’époque, l’adolescence charriait la même violence. Un âge ingrat qui traversait les générations en laissant des traces qu’une vie entière ne suffisait pas toujours à effacer. 

 

Envole-moi est le roman d’une histoire d’amitié contrariée. Lorsque l’amour que l’on porte à sa meilleure amie peut se transformer en haine et nous faire faire des choses qu’on n’aurait pas dû. Et ce de manière irréversible. 

Mais est-il jamais trop tard pour faire marche arrière ? Reconnaître ses torts, arrêter de culpabiliser et aller de l’avant ? Chacun est seul maître à bord pour se prononcer. Ce qui est sûr c’est que si on n’essaie pas, on n’a aucune chance d’y arriver. Et ce genre de poussière n’est pas bonne à cacher sous le tapis. 

De Nice aux sublimes paysages de bord de mer du Cotentin, Anais et Marie vous entraîneront dans une histoire impossible. Mais émouvante, puissante et belle. Car il faut parfois tomber bien bas pour réaliser combien la vie est belle. 

Présentation du roman aux Éditions Albin Michel

 

A propos de l’auteur : Sarah Barukh est née en 1983. Elle a travaillé dans la production audiovisuelle, a écrit pour la télévision et la radio. Elle est l’auteur de Elle voulait juste marcher tout droit (prix Lions Club et MJLF 2017), Le Cas zéro (prix du Roman d’Entreprise et du travail 2019) et Envole-moi.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *