Einstein, le sexe et moi – Olivier Liron

Auteur : Olivier Liron

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 192

Éditions Points (14 août 2019)

Ceci est une beauté

Mais pourquoi ai-je tant attendu avant de lire ce livre ?! Quand on voit l’état de béatitude dans lequel je suis à la fin de sa lecture, on peut se poser la question. Je m’explique :
Quand il est sorti, je l’ai raté. Et puis après quand il a été encensé par la critique, j’avais peur d’être déçue. Vous savez quand tant de gens vous disent du bien d’un roman, à force on devient sceptique : on a peur de l’effet d’un soufflé qui retombe « oui bof ». Bref, j’étais partagée entre l’idée de le lire pour me faire ma propre idée et celle de me dire que cette rencontre n’aurait pas lieu, tant pis (j’en ai déjà tellement à lire !). 
Finalement, la curiosité l’a emporté : la semaine dernière, lorsque j’ai vu sa version poche (et cette très chouette couverture) je me suis dit banco. Je l’achète, je me lance ! Et j’ai tellement bien fait !! Car CE LIVRE EST UN PETIT CONCENTRE DE BONHEUR !

Olivier, super candidat du célèbre jeu télévisé Questions pour un champion, nous ouvre les portes de son intimité. Autiste Asperger, pour s’occuper il apprend des listes interminables et calcule des opérations impossibles. Et ici, il nous raconte avec humour et finesse son parcours mais surtout sa quête de lui-même. Ses questionnements, son isolement, sa honte parfois, mais aussi ces fulgurances qui font qu’il est qui il est aujourd’hui. Ce romancier au grand cœur a décidé d’enfoncer toutes les portes pour survivre, aimer et s’ouvrir aux autres. Faire état non pas de sa différence mais de sa grande force intérieure. De son intelligence naît le bon sens. Et c’est tout ce qui compte. 

Dès la naissance on ne le sait pas encore, mais il n’y a plus qu’à attendre la mort en essayant d’être tendre avec soi, le plus tendre possible, aimant avec les autres, le plus aimant possible, et révolté contre tout le reste. Il suffit de le comprendre pour que la vie devienne une fête. 

 

Einstein, le sexe et moi est un roman tendre, drôle et émouvant. Une ode à l’authenticité, à l’humanité et à la liberté. Et moi personnellement, je suis tombé sous le charme : il m’a beaucoup émue, au moins autant qu’il m’a fait sourire !
Alors, en 3 points gagnants, je vous pose la question : y a-t-il ici des gens qui ne l’auraient pas lu et qui auraient maintenant envie de le lire ? Vous prenez la main ? 🙌🏻 Non, ne me dites pas que vous passez.

 

Présentation du roman aux Éditions Points

 

A propos de l’auteur : Olivier Liron est né en 1987, il vit à Paris. Normalien et agrégé d’espagnol, il enseigne la littérature comparée à l’université Paris 3-Sorbonne Nouvelle avant de se consacrer à l’écriture et au théâtre. Il se forme en parallèle à l’interprétation et à la danse contemporaine à l’École du Jeu et au cours Cochet. Son premier roman, Danse d’atomes d’or, est publié en 2016 chez Alma Éditeur. Il est également l’auteur de pièces de théâtre, de scénarios pour le cinéma et de fictions sonores pour le Centre Pompidou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *