Ce qu’il faut de nuit – Laurent Petitmangin

Auteur : Laurent Petitmangin

Genre : Premier roman

Nombre de pages : 198

Éditions La Manufacture des Livres (20 août 2020)

Un père et ses deux fils, en Lorraine. Qui doivent apprendre à vivre sans leur moman partie trop tôt. Et qui ont des choix à faire, des décisions à prendre et des convictions à partager. Ou non. 

Je remercie les Éditions La Manufacture des Livres pour la lecture en avant-première du premier roman de l’auteur. 

« Est-ce qu’on est toujours responsable de ce qui nous arrive ? »
Excellente question que se pose le père alors que les actes de ses fils lui échappent. 

Militant au Parti socialiste depuis toujours, il a élevé ses deux fils seul après le décès de leur mère. Il a fait de son mieux, même si son mieux n’a peut-être pas suffi. Ou alors pourquoi son fils aîné, Fus, un gentil garçon fan de foot se serait-il tourné vers les fachos ? Comment prévenir son fils qu’il file un mauvais coton ? Faut-il essayer de le convaincre de changer ses relations ou couper toute communication dans l’espoir qu’il comprenne ? Et surtout comment faire pour que son cadet, Gillou, ne suive pas la même voie ?

Est-ce qu’on est toujours responsable de ce qui nous arrive ? Je ne me posais pas la question pour lui, mais pour moi. Je ne pensais pas mériter tout ça, mais peut-être que c’était une vue de l’esprit, peut-être que je méritais bel et bien tout ce qui m’arrivait et que je n’avais pas fait ce qu’il fallait. 

 

Ce qu’il faut de nuit est un roman qui parle de la famille, du militantisme, de nos choix de vie, des destins entremêlés de violence, de bons sentiments et de vengeance aussi. De respect. De ces petits riens qui font qu’une vie peut basculer à tout instant. Dans le bonheur ou dans le malheur mais tant qu’on est vivant, tout est possible. Et tout jeune homme ne demande qu’à grandir, même dans les moments les plus sombres. 

Présentation du roman aux Éditions La Manufacture de Livres

 

A propos de l’auteur : Laurent Petitmangin est né en 1965 en Lorraine au sein d’une famille de cheminots. Il passe ses vingt premières années à Metz, puis quitte sa ville natale pour poursuivre des études supérieures à Lyon. Il rentre chez Air France, société pour laquelle il travaille encore aujourd’hui. Grand lecteur, il écrit depuis une dizaine d’années. Ce qu’il faut de nuit est son premier roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *