Watertown – Götting

0 Permalink 0

Auteur : Götting

Genre : BD adulte

Nombre de pages : 96

Editions Casterman (6 janvier 2016)

icone_K3

La dernière fois que je vis Maggie Laeger, c'était un lundi matin.
Je passais comme à mon habitude dans la pâtisserie de Monsieur Clarke pour y acheter un muffin que je mangerais sur le chemin du bureau.
Lorsqu'en payant, je lançai «À demain Maggie», elle répondit : «Non… Demain je ne serai plus là.»

BD en lice pour le Prix SNCF du Polar 2017.

carobookine_icone3_coul

 

Dans le cadre du Prix SNCF du Polar 2017 – un Prix 100% dont le jury, c'est NOUS, c'est VOUS – j'ai choisi de lire cette BD qui me paraissait volontairement sombre avec une part de mystère. 

Watertown, c'est le nom de la ville dans laquelle travaille Philip Whiting, un simple agent d'assurance qui mène une vie tranquille. Le matin, il aime passer chez M. Clarke qui tient une patiserrie avec de délicieux muffins vendus par la non moins délicieuse Maggie. Sauf qu'un matin, M. Clarke est retrouvé mort et Maggie est introuvable.
Deux ans plus tard, quelle n'est pas sa surprise lorsqu'à l'autre bout du Massachusetts il rencontre la même femme qui s'appelle désormais Marie Hotkins…

L'histoire est bien posée, l'intrigue est excellente, et nous suivons facilement Philip Whiting dans son enquête en solitaire à la recherche de la vérité. L'ambiance générale est assez pesante, les dessins dans des couleurs sombres, les personnages intriguants, il n'en fallait pas moins pour cette BD au suspens haletant.

N'oubliez pas, vous avez jusqu'au 31 mai 2017 pour voter pour votre BD préférée.
Alors, Watertown sera-t-elle lauréate cette année ?

 

Présentation du roman aux Editions Casterman​

 

A propos de l'auteur :
Jean-Claude Götting est né à Paris en 1963. Après des études aux Arts Appliqués Duperré à Paris, il réalise ses premiers travaux de bande dessinée avec le fanzine PLG, puis chez Futuropolis.
Crève-Coeur, son premier livre de bande dessinée, reçoit le prix du meilleur premier album à Angoulême en 1986. Il se consacre ensuite essentiellement à l'illustration de presse, à l'édition, ainsi qu'à la peinture. Il réalise de nombreuses couvertures de romans pour divers éditeurs, et notamment les couvertures de l'édition française de la série Harry Potter.
2004 marque l'année de son retour à la bande dessinée avec La Malle des Sanderson (Delcourt), nominée à Angoulême, Tours et Monaco et primée à Genève et Tours.
Scénariste de ses propres bandes dessinées, il écrit également pour le dessinateur Jacques de Loustal.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *