Vivre ensemble – Emilie Frèche

0 Permalink 0

Auteur : Emilie Frèche

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 288

Éditions Stock (22 août 2018)

P•U•I•S•S•A•N•T

Avec ce titre, Vivre ensemble, et cette femme en couverture qui flâne au milieu de la foule un verre à la main, je ne m’attendais pas à un roman aussi fort et poignant ! Et pourtant, bam ! dès le premier chapitre Emilie Frèche nous donne une grande gifle. 

Alors qu’on nous bassine avec cette appellation, le « vivre ensemble » (parfois même le « vivre-ensemble »), la romancière a décidé de décrypter la vie d’une famille dite « recomposée » dont le quotidien est rendu difficile notamment en raison du comportement du beau-fils de la narratrice.

Je remercie les Éditions Stock pour la lecture du nouveau roman d’Emilie Frèche.

Au lendemain des attentats du 13/11/2015, dans un Paris meurtri fait d’agressivité et de violence, certains ressentent l’urgence de vivre, de vivre vite !

C’est le cas de Déborah et de son fils Léo (13 ans) qui s’installent dans un nouvel appartement avec Pierre et son fils Salomon (10 ans). C’est leur façon de continuer à vivre, de profiter du jour présent et de faire un pied de nez aux terroristes qui n’ont pas eu leur peau.

Seulement voilà, vivre ensemble ne se fait pas du jour au lendemain, ça s’apprend et cela nécessite des compromis. D’ailleurs, si les adultes sont unis par leur amour, qu’en est-il de leurs enfants qui ont aussi besoin d’amour et de compréhension pour s’épanouir ? Indépendamment de leurs différences, sont ils forcés de s’aimer ? Ont-ils seulement envie de cohabiter ? De communiquer ? De partager des (bons) moments ? 

Enfin, et c’est un point central dans le roman, la précocité de Salomon engendre parfois des colères face auxquelles Déborah se sent démunie. Comment gérer l’enfant de l’autre qui nous empêche de vivre sereinement ensemble ? Qui définit les règles ? Comment se répartit l’espace vital ? Qui réussira à le faire sien et qui ne se sentira toujours qu’un étranger parmi d’autres ? Quelles sont les limites à se fixer/ne pas dépasser ?

Autant de questions qui composent ce roman à l’intensité dramatique forte, écrit avec une plume aiguisée, et qui sous couvert de la Peur de vivre qui est devenue la nôtre redéfinit la notion d’espace de vie, de partage et d’Amour pour conjuguer vie collective et liberté individuelle. Et c’est diablement réussi !

L’amour est le gage d’être en paix avec soi-même, et c’est déjà beaucoup. 

 

Présentation du roman aux Éditions Stock

 

A propos de l'auteur :
Émilie Frèche est romancière. Elle est l’auteur, entre autres, de Deux étrangers (prix Orange 2013 et prix des lycéens d’Île-de-France 2013).

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *