Taxi Curaçao – Stefan Brijs

0 Permalink 0

Auteur : Stefan Brijs

Traduit du néerlandais (Belgique) par Daniel Cunin

Genre : Roman étranger

Nombre de pages : 276

Éditions Héloïse d’Ormesson (23 août 2018)

1961, Curaçao. Île des Caraïbes, état autonome du Royaume des Pays-Bas. 

Le narrateur, frère Daniel, qui est aussi instituteur, fait la connaissance de Max, 12 ans, lorsqu’il vient à l’école pour la première fois. La Dodge Matador paternelle en met plein les yeux des enfants. 

Contrairement aux apparences, Max se révèle travailleur, volontaire et très vite sait ce qu’il veut : devenir instituteur. C’était sans compter sur les aléas de la vie et la volonté de son père qu’il reprenne un jour le volant de son taxi.

Je remercie chaleureusement les Éditions Héloïse d’Ormesson pour la lecture de ce roman de la Rentrée Littéraire 2018 lu en avant-première. 

Une couverture jaune et bleue, un titre exotique et un auteur flamant à découvrir me promettait une lecture dépaysante. J’ai été gâtée, car elle a dépassé toutes mes espérances !

Taxi Curaçao est le récit d’une vie, celle de la famille Tromp entre 1961 et 2001, vue par un homme juste et droit, frère Daniel. En 2001, alors que Max est dans un avion à destination de la Hollande, frère Daniel revient sur les événements des quarante dernières années. L’instituteur du fils est devenu le confident du père puis celui du fils devenu adulte et père à son tour. 

Roy, Max et Sonny, trois générations d’antillais attachés à leur île, convaincus d’avoir les cartes en mains pour réaliser leurs rêves d’un avenir meilleur. Si l’argent ne tombe pas du ciel, dans la famille Tromp, la pauvreté se transmet de père en fils. Leur seul luxe ? Leur outil de travail : la Dodge Matador rutilante, fierté du patriarche !

S’il est permis de rêver, la réalité de la vie se charge de réduire à néant les plus belles aspérités de Max, personnage central de l’histoire. Entre les difficultés pour vivre, se nourrir et mettre de l’argent de côté pour espérer une vie meilleure pour son enfant, Max, en bon père de famille, va tenter de sortir du cercle du vicieux de la corruption et de la pauvreté, stigmates d’une colonisation mal emmanchée. 

Taxi Curaçao est un roman fort et poignant, une sombre histoire, empreinte de gravité mais aussi de chaleur humaine, d’espoir et de rédemption. Un très beau roman qui fait réfléchir et qui pose la question de savoir si l’on peut ou non échapper à son destin ?

 

Présentation du roman aux Éditions Héloïse d’Ormesson

 

A propos de l’auteur :
Né en 1969 dans la province de Limbourg, Stefan Brijs s'est imposé comme l'un des géants de la scène littéraire flamande. Il vit aujourd'hui en Espagne. Son roman, Le Faiseur d'anges, a été couronné par le Prix des lecteurs des Littératures européennes de Cognac, 2010 et le Prix littéraire des lycéens de l'Euregio, 2011. Courrier des tranchés, salué par la critique, a figuré sur la liste du Fémina étranger.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *