Résilience – Julia M Tean

0 Permalink 0

Auteur : Julia M Tean

Genre : Roman noir

Nombre de pages : 142

Éditions Rebelle (8 octobre 2016)

Lorsqu’il entre en prison, Vincent est un jeune homme qui a déjà beaucoup souffert.

Martyrisé par son père, humilié, sali, c’est la rage qui l’anime lorsqu’il le tue. Mais le soulagement est de courte durée, car cet homme l’a tellement fait souffrir qu’une part de lui pense et ressent les idées du père. A tel point qu’il ne sait même plus lui-même qui il est.

Roman lu dans la cadre de la préparation du Festival du Livre de Colmar 2017, présenté lors de l’apéro-littéraire des livres en voix du samedi 25/11/17 à 11 heures.

Julia est une romancière alsacienne. Elle habite juste à côté de Mulhouse, là où moi j’habite. Nous nous sommes déjà rencontrées pour son précédent roman et, je l’avoue, lorsque Résilience est sorti l’année dernière, connaissant le sujet et sachant le côté sombre qui s’en dégageait, je n’étais pas sûre d’avoir envie de le lire.
J’ai laissé passer un peu de temps et, comme Julia est présente au Festival du Livre de Colmar cette année, je me suis dit que le moment était venu. Et j’ai bien fait.

Ainsi, j’ai fait connaissance avec Vincent. Cet homme blessé, écorché vif même, que rien ni personne ne peut en apparence aider…

Un gamin ayant grandi entre une mère totalement absente et un père violent. Un quotidien d’une noirceur qu’aucune lueur ne peut éclairer. A l’exception peut-être de la danse qui, même si elle lui est formellement interdite, est la seule échappatoire pour se sentir vivant. Un instant seulement. Car l’instant d’après, Vincent est de nouveau soumis à l’autorité du père. Et à ses débordements…

Par son inhumanité, Franck l’a condamné à n’être qu’une ombre, qu’une esquisse humaine, sans traits particuliers, sans couleurs. Une esquisse à peine gribouillée qu’il gomme à coups de ceinturon et d’injures. Bientôt, Vincent n’existera plus, il le sait, il sent déjà la volonté de vivre lui échapper.

 

Comment expliquer les origines d’un crime ? Qu’est-ce qui peut pousser un homme au pire ? Une victime peut-elle devenir coupable en toute impunité ?

La résilience étant «la faculté à se remettre d’un crime», le roman porte bien son nom car l’histoire de Vincent, c’est l’histoire d’un homme qui tente de se pardonner le parricide qu’il a commis pour sauver sa peau. Sauf qu’en se libérant de son bourreau, il est lui-même devenu un assassin. Et une part de lui refuse l’espoir d’une vie meilleure (ou moins pire, si on peut dire).

Résilience est un roman noir, profondément sombre qui nous interpelle et nous éclaire sur la valeur de la vie humaine. Si nous sommes libres et égaux en droits, comment peut-on s’en prendre ainsi à un enfant ? Décidément, des injustices il y en a beaucoup, mais celle-ci je ne la comprendrais jamais.

 

Présentation du roman aux Éditions Rebelle

 

A propos de l’auteur :
Julia M Tean est une auteur alsacienne. Née à Mulhouse, elle grandit dans une famille composée de quatre enfants, avec ses deux frères et sa soeur jumelle. Très vite, elle découvre la passion de l’écriture. A douze ans, elle écrit son premier roman. Ses études de lettres lui ouvriront les portes de nombreuses librairies où elle exercera le métier de libraire, avant de se consacrer exclusivement à des cours de Lettres à domicile lui permettant d’écrire quand elle le souhaite. En septembre 2012 le premier tome de sa saga fantastique Angela est édité chez Rebelle éditions. La saga s’est achevée en mars 2015 avec Mortelle Destinée. A présent, Julia rêve à de nouvelles aventures fantastiques pour émerveiller ses lecteurs.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *