Par amour – Valérie Tong Cuong

2 Permalink 0

Auteur : Valérie Tong Cuong

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 384

Éditions Le Livre de Poche (3 janvier 2018)

Le Havre, Juin 1940. 

Eméline, sa soeur Muguette, et leurs quatre enfants sont poussés à l’exode. Ils quittent Le Havre parmi des milliers d’autres familles dont les pères sont partis à la guerre et les femmes n’ont d’autre devoir que celui de protéger leurs enfants. 

Très vite, après la signature de l’armistice, ils reviennent et doivent réapprendre à vivre dans une ville meurtrie. Avec l’espoir de retrouver leurs soldats de père et de mari.

Après plusieurs mois, la santé de Muguette se dégrade et elle n’a d’autre choix que d’envoyer ses deux enfants en Algérie, grâce à la Fondation du centre Guynemer. Ils partiront aux bons soins de familles françaises installées en Algérie le temps qu’elle tente de guérir de la tuberculose. 

Je remercie les Éditions Le Livre de Poche pour la lecture de ce roman fort et poignant.

Je crois que je n’ai jamais lu un roman aussi documenté sur la vie pendant la seconde guerre mondiale.
A l’école, comme tout le monde, j’ai appris les dates constituant l’Histoire de France, j’ai vu quelques photos en noir et blanc et lu quelques témoignages. Mais c’est seulement avec Par amour que j’ai réalisé à quel point le quotidien de la vie des françaises et des français avait été bouleversé.

Comment faisait-on pour survivre ? Comment s’alimentait-on lorsque les vivres venaient à manquer, et ce malgré les tickets de rationnement ? Comment réagissait-on à l'approche de bombardements ? Etait-ce la bousculade ou au contraire les familles étaient-elles devenues tellement habituées à se réfugier dans le calme ?

J’ai découvert la plume de Valérie Tong Cuong et je l’ai fortement apprécié. Avec finesse, ce roman choral qui fait intervenir tous les personnages des deux familles, raconte une grave période de notre Histoire. En tout simplicité, il est question d’amour, de loyauté, de patriotisme aussi et de résistance

Cela faisait presque un an que nous avions fui la ville pour la première fois. Un an avait suffi pour que notre famille soit en morceaux. 
Je me demandais, tandis que nous marchions, quand tout cela finira-t-il ? Combien de temps faudra-t-il pour reconstruire ?
Même ceux qui ne sont pas forts en sciences savent que l’on tombe toujours plus vite que l’on ne se relève.

 

Je ne connaissais pas l’existence de ces enfants qui avaient été envoyés en Algérie pour les protéger de cette guerre dévastatrice.
Au travers de l’histoire de Joseph et de Marline, j’ai été fortement émue par ces enfants qui ont traversé des milliers de kilomètres, entre terre et mer (avec les dangers que cela comportait), à qui l’on a demandé de s’intégrer dans un nouveau pays tout en gardant espoir de revoir leurs parents à l’issue d’une période indéterminée. Ce qui était, je pense, à la fois une terrible difficulté et une grande chance. 

De juin 1940 à la fin de la guerre, Par amour est un roman fort et poignant qui marque ses lecteurs. A lire, à relire et à offrir !

 

Présentation du roman aux Éditions Le Livre de Poche

 

A propos de l’auteur :
Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont les très remarqués Providence et L’Atelier des miracles. Elle écrit également pour le cinéma et la télévision.  

2 Comments
  • anouklibrary
    juin 22, 2018

    J'ai adoré ce roman ! Véritablement puissant et magnifique !

    • carobookine
      juin 22, 2018

      C’est vrai, je suis très heureuse de l’avoir (enfin) lu !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *