Miss Cyclone – Laurence Peyrin

0 Permalink 0

Auteur : Laurence Peyrin

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 342

Éditions Calmann-Lévy (29 mars 2017)

8 décembre 1980. 

Angela et June ont seize ans. Aussi différentes que possibles physiquement, elles n’en sont pas moins des meilleurs amies qui partagent tout. A Coney Island, été comme hiver lorsque les manèges de la célèbre fête foraine sont à l’arrêt, elles sont inséparables. 

Alors que le monde pleure la mort tragique de John Lennon, Angela, Nick – son petit ami, June et Adam se mêlent à la jeunesse new-yorkaise pour lui rendre un dernier hommage car, comme le dit Nick, «c’est bien d’être là où il faut». 

Mais ce soir-là, dans la pénombre d’un moment hors du temps, la vie d’Angela bascule vers un destin qu’elle accepte même si elle ne l’a pas choisi. Et c’est la vie des quatre amis qui s’en trouve chamboulée. 

Miss Cyclone est un roman dont j’ai raté la sortie. Mais, comme on me l’a chaudement recommandé (merci Camille !), j’ai fini par l’avoir entre mes mains et vraiment c’est un bonheur que de l’avoir lu !

Au coeur de la ville mythique qu’est New York, ce roman met à l’honneur l’amitié féminine.
Deux amies, des confidences et secrets, de l’espoir mais aussi des appréhensions sur l’avenir, des parents avec qui les relations sont variables, des copains et petits copains pour lesquels on promet de tout se dire. Angela est promise à Nick (futur héritier de son père, heureux propriétaire des manèges de Cosney Island) ; June quant à elle est plus volatile et collectionne les petits copains. 

Elles n’ont ni les mêmes moyens, ni les mêmes familles, pas toujours le même avis et pourtant, leur amitié est indéfectible. 

L’intrigue se déroule en quatre temps, entre 1980 et 2001.
Les deux jeunes filles deviendront des femmes au travers des événements qui les façonneront, jusqu’au jour fatidique du 11 septembre 2001.
Si les deux héroïnes sont terriblement attachantes de par leurs personnalités et choix de vie, les personnages secondaires ne sont pas en reste, ils soutiennent avec force les personnages principaux dont on suit les péripéties avec passion.
Et le choix de situer l’intrigue des années 80 au début des années 2000 est plaisant car il nous replonge dans le New-York (et les Etats-Unis) d’avant le 11/09. Une précision qui a son importance…

L’amitié, c’est bien connaitre l’autre, mais l’aimer quand même. 

 

En amitié, comme en amour je dirais, il est question de confiance et de don de soi. 
Miss Cyclone est un fabuleux roman qui réussit à porter haut les valeurs de l’amitié tout en ne cachant pas, parfois, son côté sombre. Rien n’est jamais acquis ni figé ; au contraire, nous sommes libres de choisir notre vie

J’ai par ailleurs beaucoup aimé la fin qui m’a à la fois surprise et bouleversée (et fait réfléchir…). 

Alors que ses deux précédents romans, La Drôle de vie de Zelda Zonk et Hanna avaient fait parler d’eux, je n'avais encore jamais lu Laurence Peyrin. Maintenant que j’ai découvert sa plume, je suis heureuse de savoir que je vais pouvoir la lire à nouveau. 

 

Présentation du roman aux Éditions Calmann-Lévy

 

A propos de l’auteur :
Journaliste de presse pendant vingt ans, Laurence Peyrin se consacre désormais à l’écriture. La Drôle de vie de Zelda Zonk, son premier roman, a reçu le Prix Maison de la Presse en 2015. 

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *