M Train – Patti Smith

0 Permalink 0

Auteur : Patti Smith

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Richard

Genre : Document/Essai

Nombre de pages : 272

Editeur : Gallimard (1er avril 2016)

icone_K1

M Train est le document/essai de la sélection du mois d’octobre dans le cadre du Grand Prix des Lectrices ELLE.

Logo GPCinéma - SISLEY.indd

La toute première phrase est révélatrice du ton de l’ouvrage :

Ce n’est pas si facile d’écrire sur rien.

carobookine_icone1_coul

Je ne connais pas bien Patti Smith et je n’ai pas l’impression d’en avoir appris beaucoup plus. Autant le dire d’emblée : voilà, à mes yeux, une lecture très décevante.

A première vue, si le toucher «peau de pêche» du livre m’a plu, la photo de couverture de cette femme attablée, jambes croisées, visage fermé, me fait ressentir une certaine langueur. Elle a l’air d’économiser ses forces et d’attendre. Personnellement, tout au long du livre j’ai attendu qu’il se passe quelque chose.

Patti Smith a qualifié ce livre de «carte de mon existence». Certes. L’auteure nous entraine dans les cafés et autres lieux qu’elle a visités à travers le Monde. La plupart de ces lieux me sont inconnus et, à part compter le nombre de tasses de café qu’elle commandait (il paraît que boire pas moins de 14 tasses par jour ne l’empêche pas de dormir), je ne voyais pas bien où elle voulait m’emmener. De Greenwich village à Mexico, sur les traces de Genet, Rimbaud ou encore Murakami, l’auteure nous raconte les événements qui ont marqué sa vie. Ecrit très petit, et illustré par des photos Polaroid en noir et blanc (extraites de sa collection personnelle) qui m’ont laissée pantoise, cet ouvrage est tout simplement inclassable.

L’auteure semble honnête dans ses écrits, sincère et sensible. Elle revit des instants heureux avec des personnes qui lui sont chères. D’autres plus sombres. Parfois, elle s’adresse aux objets, nous fait part de ses rêves étranges. Chaque chose, lieu ou événement est prétexte à nous conter un souvenir, souvent avec nostalgie ou mélancolie. Le problème est que, ce livre n’étant pas une biographie, il n’y a que très peu de dates. Or, ne connaissant pas bien la vie de l’artiste, j’ai souvent été perdue…

Avec son titre, M Train (« M » n’est autre que le nom d’une ligne de métro new-yorkaise qui forme un « U » couché, sans jamais revenir à son point de départ et d’ailleurs l’unique ligne du réseau avec deux terminus situés dans le même arrondissement), ce livre est une sorte de ballade artistique et méditative dans la mémoire de l’auteure. Malheureusement, j’ai sauté sur le quai avant la 18ème station…

Il m’est apparu que, sans aucun doute, notre réalité éclipse parfois nos propres rêves.

Présentation du roman chez Gallimard

.

A propos de l’auteur :
Patricia Lee Smith, dite Patti Smith, née le 30 décembre 1946 à Chicago, est une chanteuse et musicienne de rock, poète, peintre et photographe américaine.
Reconnue dans les années 1970 pour sa fusion révolutionnaire entre poésie et rock, elle a enregistré 12 albums, dont Horses en 1975, classé parmi les cent meilleurs de tous les temps par le magazine Rolling Stone. En 2005, elle est nommée commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture français.
M Train a obtenu le Grand Prix Madame Figaro 2016

Site de l’auteur

Patti Smith est sur Facebook

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *