Leurs enfants après eux – Nicolas Mathieu

0 Permalink 0

Auteur : Nicolas Mathieu

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 432

Éditions Actes Sud (août 2018)

À l’été 1992, Anthony a 14 ans.
Avec son cousin, pour tuer l’ennui, ils chapardent un canoë pour aller sur la plage des culs-nus. 

C’est ainsi qu’il fait la connaissance de Stéphanie Chaussoy. 

Je remercie les Éditions Actes Sud pour la lecture du nouveau roman de Nicolas Mathieu.

 

JEUNESSE. L'ÂGE DU POSSIBLE.

Avec un si joli titre, Leurs enfants après eux, je ne pouvais passer à côté de ce livre, d’autant plus que l’intrigue se déroule dans l’Est de la France et que le personnage principal du roman a exactement mon âge. 
Non, je ne suis pas nostalgique de mes années jeunesse mais j’avoue que j’aime lire des livres qui me replongent dans un passé qui me fait sourire (Anthony et son cousin ont des VHS, écoutent des K7 des Scorpions, portent des t-shirt Waïkiki, mangent des Balisto et jouent à Sonic). 

Sauf que je ne m’attendais pas du tout à ça. 
Je m’explique : ce livre est un pavé de chez Actes Sud, autant dire qu’en l’ouvrant on sait qu’on ne va pas le lire en deux jours. Et moi qui ai tendance à dévorer mes lectures, là, j’ai senti qu’il fallait que je prenne mon temps (ça m’arrive de plus en plus d’ailleurs). 

Oui, car le roman relate quatre étés (de 1992 jusqu’à la Coupe du Monde 1998).
Les jeunes sont en vacances, la chaleur est étouffante, les journées sont longues et on ressent à chaque page l’attente. De qui ? De quoi ? De grandir le plus vite possible. Rompre avec le schéma familial, voler de ses propres ailes…

Et puis, il y a l’amour car entre 14 et 20 ans, c’est ce qui nous émoustille, fait briller nos yeux et vibrer notre cœur. D’ailleurs, si j’ai aimé cette attirance irrépressible et insouciante entre Anthony et Stéphanie, j’ai été néanmoins refroidie par des scènes et dialogues aux mots crus qui à mon sens n’apportent rien au roman (si ce n'est peut-être de l'ancrer dans la réalité). 

Leurs enfants après eux, c’est aussi l’histoire des ceux qui veulent s’en sortir. À tout prix. Sortir de cette petite vie dans laquelle par défaut on se complaît. Rêver d’avenir, à son rythme et à son niveau, mais se dire que, malgré les galères et le manque de moyens, tout est possible. 

Vous connaissez ce vin qui s’appelle « Château Chasse-Spleen » ? 
Rien à voir avec le roman si ce n’est l’état d’esprit dans lequel il m’a laissé : une nostalgie dominante qu’on aurait envie de noyer dans le vin. Un pied ancré dans le passé avec lequel on doit vivre, un autre tourné vers l’avenir, avec ses impondérables. La sensation d’être en décalage, avec le devoir de vivre le jour présent. Ambiguë mais néanmoins séduisante. 

 

Présentation du roman aux Éditions Actes Sud

 

A propos de l’auteur :
Nicolas Mathieu est né à Épinal en 1978. Après des études d'histoire et de cinéma, il s'installe à Paris où il exerce toutes sortes d'activités instructives et presque toujours mal payées. En 2014, il publie chez Actes Sud Aux animaux la guerre, adapté pour la télévision par Alain Tasma. Aujourd'hui, il vit à Nancy et partage son temps entre l'écriture et le salariat.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *