Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

0 Permalink 0

Auteur : Valérie Perrin

Genre : Premier roman

Nombre de pages : 384

Editeur : Albin Michel (4 mai 2015)

icone_1er_roman

A 21 ans, Justine n’est pas une jeune femme comme les autres : elle aime sa ville natale qu’elle n’a pas envie de quitter contrairement à tous les jeunes de son âge, elle aime son travail d’aide-soignante en maison de retraite et elle aime y faire des heures supplémentaires pour écouter ce que les « petits vieux » ont à lui dire. Et notamment Hélène qui, à plus de 90 ans, lui raconte son histoire avec son Lucien, sa mouette, face à la mer avec sa petite valise bleue.

Dans le même temps, leur quotidien est rompu par les appels d’un «corbeau» annonçant le faux-décès de certains résidents qui ne voient jamais leur famille pour les faire justement se rencontrer le dimanche suivant, jour des visites.

carobookine_icone4_coul

Les oubliés du dimanche est le premier roman de Valérie Perrin, paru en mai 2015, c’est-à-dire il y a plus d’un an. A l’époque, le sujet ne me disait rien et puis vous, chers abonnés, m’en avez tellement parlé que j’ai eu très envie de le lire finalement. C’est chose faite et j’en suis ravie !

Aborder le thème de la solitude des personnes âgées en maison de retraite n’est pas chose simple mais Valérie Perrin a réussi le pari d’y ajouter une histoire d’amour, une amitié transgénérationnelle et un léger suspens sur l’identité du corbeau. Le tout parfaitement dosé pour vous embarquer dans une lecture à la fois humaine, sincère, rigolote aussi et quelque peu nostalgique.

Justine est touchante dans sa simplicité, son empathie et sa spontanéité. Hélène (par qui le thème de la dyslexie est aussi abordé), quant à elle, représente bien ces femmes d’âge mûr qui conservent une certaine prestance naturelle due à une vie bien pleine. Ces deux femmes se rencontrent à un moment de leurs vies où elles sont prêtes à s’entendre. Justine écoute Hélène qui lui raconte (l’amour de) sa vie, d’une autre époque et pourtant Justine la comprend, l’encourage et essaie même de mettre par écrit ces parcelles de vie pour reconstituer l’histoire complète.

D’une extrême simplicité, ce roman sincère et émouvant est une très belle lecture. Les personnages secondaires ont un rôle à part entière dans l’intrigue menée par Justine et Hélène, c’est très plaisant et c’est certainement ce qui rend le roman si vrai.

La seule petite chose qui m’a gênée est la relation particulière entre Armand et Annette (forcément là je ne m’adresse qu’à ceux qui ont déjà lu le livre), j’ai été heurtée par cette partie de l’histoire qui m’a laissé un goût amer. Mais la vie est pleine de ressource et c’est bien ce que Les oubliés du dimanche nous fait passer comme message : profitez de l’instant présent, jouissez de votre vie chaque jour pour ne rien regretter. Une belle leçon !

Merci Valérie Perrin et bravo !

icone_K4

Présentation du roman chez Albin Michel

.

A propos de l’auteur :
Photographe et scénariste, Valérie Perrin travaille avec Claude Lelouch. Les oubliés du dimanche est son premier roman.

Site de l’auteur

Valérie Perrin est sur Facebook

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *