Le rouge vif de la rhubarbe – Audur Ava Olafsdottir

2 Permalink 0

Auteur : Audur Ava Olafsdottir

Traduit de l’islandais par Catherine Eyjolfsson

Genre : Premier roman

Nombre de pages : 160

Editeur : Zulma éditions (1er septembre 2016)

icone_K4

Née avec le cordon ombilical enroulé autour de son cou, Augustina est une jeune fille de quatorze ans qui a besoin de béquilles pour tenir sur ses jambes de coton. Sa mère étant en voyage pour observer les oiseaux migrateurs, elle est confiée aux bons soins de Nina experte en confitures de rhubarbe et boudins de moutons. Elle qui aime amorcer l’ascension de la montage pour s’allonger dans le champ de rhubarbe dans lequel elle a été conçue, ne rêve que d’une chose : grimper tout en haut et voir le monde à ses pieds.

carobookine_icone4_coul

Le rouge vif de la rhubarbe est un roman que j’ai lu dans le cadre du Comité de Lecture Cultura pour la Rentrée littéraire 2016, que je remercie pour l’occasion.

J’avais beaucoup aimé « Rosa Candida » de cet auteur et j’ai abordé cette nouvelle lecture avec impatience. Je n’ai pas été déçue.

Déjà grâce à la magnifique couverture des Editions Zulma. Ensuite, l‘histoire d’Augustina est très belle (quand on sait que c’était son 1er roman, c’est incroyable), poétique, douce et paisible. Dans un village isolé en Islande, cette jeune fille a de la volonté, elle sait ce qu’elle veut et elle va tout faire pour y arriver. Les lettres de sa mère rythment le roman et assouvissent son désir d’évasion. Mais elle n’est pas téméraire pour autant. Elle sait se satisfaire des choses simples, des petits plaisirs que la vie nous offre.

Qu’il est bon de lire des histoires moelleuses comme du coton ! La fin est assez libre d’interprétation, mais l’ensemble est une petite merveille.

Avec Le rouge vif de la rhubarbe, Audur Ava Olafsdottir confirme son talent d’écrivain. Elle a les bons ingrédients pour nous séduire. Merci !

.

Présentation du roman aux Editions Zulma

Disponible en pré-commande sur Cultura.com

.

A propos de l’auteur :
Audur Ava Olafsdottir est née en 1958 à Reykjavik. Elle a publié son premier roman en 1998. Rosa candida a été largement salué par le public et la presse et a obtenu le prix Page des libraires en 2010. L’Embellie est son deuxième roman traduit en français. Tout premier roman d’Auður Ava Ólafsdóttir enfin traduit en français, Le rouge vif de la rhubarbe éclaire à merveille l’œuvre de la grande romancière islandaise.

2 Comments
  • PrettyBooks
    août 23, 2016

    Je n’ai jamais lu cette auteur mais j’ai très envie d’y remédier! 🙂

    • carobookine
      août 23, 2016

      Oui je te la conseille vivement, et notamment « Rosa Candida », très poétique

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *