Le petit arbre qui voulait devenir un nuage – Agnès Ledig – Frédéric Pillot

0 Permalink 0

Auteur : Agnès Ledig

Illustrateur : Frédéric Pillot

Genre : Album jeunesse – dès 4 ans

Nombre de pages : 32

Éditions Albin Michel jeunesse (2 novembre 2017)

 

Un petit arbre dressé sur une colline qui rêve de voir d’autres paysages,

Un petit nuage qui rêve d’un peu de repos,

Lorsqu’un soir de grand vent, le second se coince entre les feuilles du premier, la rencontre est belle. Et le dialogue, frais et positif, scelle une promesse qui les rendra heureux, tous deux.

Je remercie chaleureusement Agnès Ledig ainsi que les Editions Albin Michel jeunesse pour m’avoir envoyé son premier album jeunesse. Dès 4 ans, il est plus qu’une simple histoire à lire à vos enfants.

C’est un poème en alexandrins écrit avec la toute la sensibilité propre à la personnalité d’Agnès Ledig et joliment illustré avec légèreté par Frédéric Pillot.

On s’attache à ce tilleul esseulé qui rêve de voyager et on se prend de sympathie pour ce petit nuage épuisé de ne jamais se poser.

Comme souvent, dans la vie, on est rarement satisfait de son sort. Mais leur rencontre leur permettra d’ouvrir les yeux sur les avantages et les inconvénients de chacun. Aucune situation personnelle n’est parfaite mais, si on accepte ses petites imperfections, chacun trouve sa place et alors, que la vie est belle !

 

Présentation du roman aux Éditions Albin Michel jeunesse

 

A propos des auteurs :
En moins de cinq ans, Agnès Ledig s'est imposée comme l'une des romancières françaises les plus aimées du grand public. Ses trois best-sellers, Juste avant le bonheur, prix Maison de la Presse 2013, Pars avec lui et On regrettera plus tard (Albin Michel) sont aujourd'hui traduits en 12 langues.
Site de l'auteure

Frédéric Pillot est né à Hayange, en Moselle. Après des cours avec Claude Lapointe aux Arts décoratifs de Strasbourg, il publie des albums historiques, puis des BD chez Glénat, Delcourt ; il travaille dans la publicité et la presse (Milan) et ses talents multiformes lui permettent une grande diversité de créations (série Raoul Taffin, romans). Peintures acryliques, ou comme ici aquarelles et crayons, Frédéric Pillot manie ses outils avec dextérité. Edmond chez Magnard conforte son succès, installé par les Lulu Vroumette (18 titres) avec Daniel Picouly.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *