Le Festival Sans Nom #3 – Bilan

4 Permalink 0

La 5ème édition du Festival Sans Nom s’est clôturée le dimanche 22 octobre 2017. L’occasion pour moi de revenir sur ma participation cette année.

En 2017, j’ai intégré le comité d’organisation qui travaille toute l’année à la préparation du Festival. Une équipe de passionnés qui se réunit régulièrement pour rendre toujours plus attractif ce grand événement Polar dans l’Est de la France.

 

Pour cette 5ème édition, placée sous le thème des faits divers, j’aimerais vous faire mon compte-rendu en 5 points :

1. Les auteurs :

S’il y avait un auteur que j’attendais avec grande impatience, c’était bien notre parrain, Olivier Norek. Un auteur que j’ai découvert cette année, que j’affectionne particulièrement et que j’admire pour l’écriture de son dernier roman, Entre deux mondes.

Nicolas Lebel, notre lauréat du 1er Prix littéraire du Festival Sans Nom pour lequel j’ai fait partie du jury et dont le dernier roman, De cauchemar et de feu, m’avait happée.

Sandrine Collette, dont j’avais A-DO-RE Les larmes noires sur la Terre et que j’ai eu la chance d’interviewer en duo avec Cloé Mehdi pour Rien ne se perd. Deux femmes, deux romans noirs avec une lueur d’optimisme (si, je confirme), deux claques. Merci mesdames.

SIRE CEDRIC, dont j’avais tellement entendu parler et que j’ai eu la chance de rencontrer en petit comité. Un homme très sympathique, drôle et avenant dont j’ai dévoré le dernier roman, Du feu de l’enfer.

Dominique Maisons, que j’ai découvert sur le fil avec On se souvient du nom des assassins, et dont j’ai fortement apprécié l’échange lors de l’apéro-littéraire.

Jérôme Loubry, primo-romancier que je n’ai pas encore lu mais sa participation au petit-déjeuner des blogueurs m’a convaincue de le lire rapidement.

Karine Giebel, avec qui j’ai eu la chance de discuter de ses dernières nouvelles terrifiantes (parues dans 13 à table) lors d’un déjeuner – et qui m’a assuré que la nouvelle de cette année était prometteuse !

Et bien sûr, tous ceux avec qui je n’ai pas eu l’occasion de discuter en privé mais qui ont contribué au succès de cette édition, écrivains reconnus comme ceux qui feront le polar de demain.

 

2. Les lecteurs :

Pour ma 1ère participation au Festival, je ne savais pas à quoi m’attendre en terme de participation. Quelle n’a pas été ma surprise de voir du monde dès l’ouverture et sans discontinuer jusqu’à 18 heures !…

La fidélité du public n’est plus à prouver. La salle de dédicaces n’a pas désempli de la journée, les interviews et tables rondes se sont tenues devant un public enthousiaste et voir toutes ces piles de livres au centre de la pièce… quel bonheur de lectrice !

 

Dès la soirée d’inauguration, j’ai eu l’occasion de faire la connaissance de tous ceux qui ont contribué à l’existence du Festival : partenaires, acteurs locaux mais surtout les dix membres du jury du 1er Prix du Festival avec qui nous avions partagé nos avis sur les titres en lice via réseaux sociaux pendant plusieurs mois.
Cette fois, je rencontrais en vrai ceux qui venaient de loin : Geneviève, Nathalie, David, Michael et Frédéric ! Et même si nous n’avons pas pensé à faire une photo de groupe, je peux vous dire que la fine équipe était ravie d’être (presque) au complet (Léa…). Merci Yvan pour ton super discours, personnalisé, drôle et touchant.

 

Le samedi matin, j’avais la chance de participer à un petit-déjeuner blogueurs/auteurs/éditrice, en présence de SIRE CEDRIC, Jérôme Loubry et Caroline Lépée (éditrice chez Calmann-Lévy).
On aurait peut-être dû faire un tour de table pour savoir à qui on s’adressait mais entre deux cafés renversés, je suis contente d’avoir pu faire votre connaissance, vous les serial-blogueurs-lecteurs 😉

 

3. Le lieu et l’ambiance :

Pour la 1ère année, le Festival se tenait en un seul et même lieu : la Société Industrielle de Mulhouse. Un écrin prestigieux pour accueillir un événement populaire et chaleureux, à l’image de ses auteurs et de ses visiteurs.

Précisons simplement qu’en plus de notre plaisir de lecteur, la SIM a l’avantage de nous faire garder la ligne grâce à ses nombreux escaliers dont la montée des marches m’a valu quelques courbatures le lendemain matin…

Les photos parlent d’elle-même, le lieu était majestueux. Si on y ajoute des auteurs disponibles, drôles et souriants, des organisateurs heureux, des lecteurs nombreux et enthousiastes… Autant vous le dire tout de suite, cette année, le Festival Sans Nom a connu une ambiance exceptionnelle !

Merci à vous tous qui y avez contribué franchement. Pas de chichis. Embrassades et connivence étaient à l’honneur pour faire de cette fête du livre une réussite à tous les niveaux.

 

4. Les animations :

Rien de tel que de multiplier les activités pour toucher un public varié. Ainsi, en plus des dédicaces, interviews, tables rondes et conférences, le Festival proposait un atelier d’écriture animé par Nick Gardel, un atelier Photos booth tenu par Marie et Grégory, des lectures enfantines lues avec brio par Myriam Weill, un concert de musique de chambre par l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, un ciné-concert

et…

 

5. L’apéro-littéraire :

J’ai l’habitude d’organiser des apéros-littéraires, de présenter des livres et d’échanger avec vous, lectrices et lecteurs fidèles ou nouveaux, en recherche d’idées de lecture. Mais alors là, j’avoue, j’ai vécu un apéro-littéraire extraordinaire !

Nous avons ri (beaucoup), nous avons été émus (beaucoup aussi) mais surtout nous avons passé un moment extrêmement convivial entre lecteurs.

Grand merci à Olivier Norek Officiel et à Dominique Maisons pour leurs réponses à nos questions « sans filtre » et leur sincérité.

Merci à Yvan, Emotions – Blog littéraire et musical, pour avoir coanimé cet événement et prodigué ses conseils de lecture.

Enfin, je remercie chaleureusement toutes les personnes présentes à l’événement, merci pour votre participation active. C’était un régal !

Pour conclure, je vous dirais que toutes les photos sont déjà en ligne sur la page Facebook du Festival.

Alors voilà, si vous avez aimé participer au Festival cette année, ou si mon petit bilan vous a donné envie d’y venir l’année prochaine, notez vite les dates dans votre agenda : le Festival Sans Nom 6ème édition se tiendra les 20 et 21 octobre 2018 !

 

Crédits photos : Marie Soehnlen et Gregory Tachet pour le Festival Sans Nom. Merci, elles sont magnifiques !

4 Comments
  • La Rousse Bouquine
    novembre 9, 2017

    Pour travailler sur l’organisation de nombreux salons toute la journée, ton article me fait forcément bien sourire !

    • carobookine
      novembre 10, 2017

      Mais est-ce qu’il te donne envie de venir à Mulhouse l’année prochaine ? 😉 Bises

  • Yvan
    novembre 6, 2017

    Que de souvenirs inoubliables ! 😉

    • carobookine
      novembre 6, 2017

      Exactement ! De ceux qui font du bien 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *