Le Cri – Nicolas Beuglet

2 Permalink 1

Auteur : Nicolas Beuglet

Genre : Thriller

Nombre de pages : 496

Editeur : XO Editions (8 septembre 2016)

icone_K4

Sarah, enquêtrice de la police d’Oslo renommée pour sa persévérance, est appelée sur une scène de crime étrange à l’hôpital psychiatrique de Gaustad : un patient s’est apparemment étranglé seul. Dans sa chambre, aucun effet personnel, rien que du vide. Et, le Directeur et les gardiens de l’hôpital qui agissent de manière suspecte. Il n’en fallait pas moins pour éveiller la curiosité de Sarah qui, en grande professionnelle (et venant d’être quittée par son mari), décide de s’investir encore plus que de raison dans cette enquête.

carobookine_icone4_coul

Je remercie chaleureusement les Editions XO pour la lecture du deuxième roman de Nicolas Beuglet avant même sa sortie nationale.

Au service de presse reçu était joint un dossier de presse présentant l’auteur et son roman sous forme d’interview. Excellente idée ! En quelques lignes, j’ai découvert un personnage passionnant à l’esprit vif. Ils savent y faire chez XO Editions, car à peine reçu, j’avais envie de me jeter dans ce thriller annoncé comme l’un des plus fascinants de la Rentrée.

Déjà, son titre : Le Cri, qui nous fait bien sûr penser au tableau mondialement connu d’Edvard Munch (symbolisant l’homme moderne emporté par une crise d’angoisse existentielle). Et qui est compris dès les premières pages, puisque le patient décédé est retrouvé mort avec une expression figée sur son visage : celle d’un cri de peur. Immédiatement, on est dans l’histoire et on sent que ce roman va nous emmener dans les profondeurs abyssales de l’âme humaine.

Car, dès le début de l’enquête, les personnages ont des secrets bien gardés pour lesquels ils sont prêts à mourir (plutôt que de les révéler). Ainsi, l’enquêtrice Sarah remonte les pistes qui la mèneront d’Oslo à Paris, puis, avec l’aide de Christopher, de Londres à l’île de l’Ascension, le Minnesota et enfin les hauteurs de Nice. Le rythme effreiné se ressent à chaque page, nous avons l’impression de faire partie de l’équipe que forment Sarah et Christopher, et comme eux, nous craignons leurs poursuivants, déjouons leurs pièges et courrons contre la contre la montre pour résoudre l’énigme et faire éclater la vérité.

Plus qu’un simple thriller, Le Cri nous questionne (et nous passionne) sur des sujets de fond : la question de nos origines, le sens de notre existence, la vie après la mort ?… Et nous interpelle sur le danger d’expériences scientifiques détournées par des hommes sans pitié qui transforment la science en arme funeste.

La folie des hommes est partout et Nicolas Beuglet en use pour jouer avec nos nerfs. Les deux personnages principaux sont très attachants, l’intrigue est rusée, le rythme est soutenu, les phrases sont incisives, le suspens est implacable. Ce roman contient tous les ingrédients pour vous empêcher de dormir. Ne l’ouvrez que lorsque vous aurez du temps, car une fois entamé, il vous sera difficile de le reposer avant la fin !

.

Découvrez l’interview glaçante exclusive de Nicolas Beuglet pour Carobookine

Présentation du roman disponible chez XO Editions

.

A propos de l’auteur :
Nicolas Beuglet a 42 ans. Après quinze années passées chez M6, il a choisi de se consacrer à l’écriture de scénarios et de romans. Le Cri est son deuxième roman.

Nicolas Beuglet est sur Facebook


Dans le dossier de presse était affichée une carte avec les emplacements des différents lieux de l’enquête. J’ai trouvé que cela permettait de bien visualiser le périple (elle aurait d’ailleurs eu toute sa place dans le roman). Alors la voici :

lecri_map

2 Comments
  • Du calme Lucette
    septembre 20, 2016

    Je dois bientôt le recevoir en partenariat avec Livraddict. Hâte de le découvrir !

    • carobookine
      septembre 20, 2016

      Voilà une bonne nouvelle !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *