Le cimetière des mots doux – Agnès Ledig – Frédéric Pillot

0 Permalink 0

Auteur : Agnès Ledig

Illustrateur : Frédéric Pillot

Genre : Album jeunesse – dès 5 ans

Nombre de pages : 36

Éditions Albin Michel jeunesse (2 janvier 2019)

Eh bien oui, en lisant un album jeunesse de 36 pages, j’ai pleuré. L’émotion m’a prise à la gorge en un millième de seconde quand j’ai compris que j’avais déjà entendu parler d’Annabelle et de Simon. Et même de Thomas, son grand frère. 

Les larmes ont d’ailleurs redoublé lorsque je suis arrivée sur la double page représentant une fille de dos, face à une montgolfière rouge qui s’envole au dessus de la vallée… vous comprenez vous aussi ?

Je remercie les Éditions Albin Michel Jeunesse pour la lecture de ce livre qui s’adresse à nos enfants. D’ailleurs je viens de le lire seule mais je le relirai ce soir avec les miens.

Il aborde avec douceur et poésie des sujets lourds comme le deuil, la maladie et la souffrance de perdre l’être aimé. Même enfant. Et ce n’est pas parce qu’on est enfant qu’on n’est pas capable de comprendre. Car la mort fait partie de la vie et qu’elle peut toucher à tout âge. 

Le cimetière des mots doux, c’est l’histoire de deux amis : Annabelle et Simon. Mais Simon est atteint d’une leucémie et il ne vient plus à l’école. Plus les jours passent, plus il manque à Annabelle. Terriblement. Jusqu’au jour où on comprend qu’il ne viendra plus. Et là, le pouvoir des mots prend tout son sens.  

Heureusement que les illustrations de Frédéric Pillot sont lumineuses !
Heureusement que la plume d’Agnes Ledig est toujours aussi bienveillante et sensible !
Et heureusement pour nous, Le cimetière des mots doux est leur deuxième album réalisé à quatre mains !
J’espère bien qu’il ne sera pas le dernier car il y a tellement d’empathie dans leurs productions que je pleurerais bien volontiers une autre fois encore. 

À offrir à tous les enfants concernés par la mort d’un proche, ou ceux avec qui on a envie d’aborder la vie en général pour leur apprendre, en toute honnêteté mais néanmoins avec délicatesse, les épreuves auxquelles il leur faudra forcément faire face. Et leur donner un petit quelque chose pour laisser s’exprimer leurs émotions, tout en gardant le sourire et une lueur d’espoir pour continuer à vivre. Avec gaieté. 

 

Présentation du roman aux Éditions Albin Michel Jeunesse

 

A propos des auteurs :
Agnès Ledig exerçait le métier de sage-femme quand elle a publié son premier roman, Marie d’en haut (2011). En 2013, il est suivi par Juste avant le bonheur chez Albin Michel, succès de librairie couronné par le prix des Maisons de la Presse, puis 4 autres romans, traduits en douze langues. Adulée par son public, elle a publié Dans le murmure des feuilles qui dansent au printemps 2018. Après Le Petit Arbre qui voulait devenir un nuage (avec F. Pillot) en 2017, Le Cimetière des mots doux est son 2ème album pour enfants.

Site de la romancière.

Frédéric Pillot est né à Hayange, en Moselle. Après des cours avec Claude Lapointe aux Arts décoratifs de Strasbourg, il publie des albums historiques, puis des BD chez Glénat, Delcourt ; il travaille dans la publicité et la presse (Milan) et ses talents multiformes lui permettent une grande diversité de créations (série Raoul Taffin, romans). Peintures acryliques, ou comme ici aquarelles et crayons, Frédéric Pillot manie ses outils avec dextérité. Edmond chez Magnard conforte son succès, installé par les Lulu Vroumette (18 titres) avec Daniel Picouly.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *