Lait et miel – Rupi Kaur

4 Permalink 0

Auteur : Rupi Kaur

Genre : Poésie

Nombre de pages : 208

Éditions Charleston (septembre 2017)

Je remercie les Éditions Charleston pour la lecture en avant-première du premier recueil de Rupi Kaur.

Une vie en quatre chapitres : ou comment une femme peut souffrir, aimer, rompre et guérir. Une femme qui représente LA femme en général.

Dans ce recueil de poèmes en prose, illustré au trait épuré, Rupi Kaur traite de sujets forts et profonds : la féminité, le viol, l’amour, la perte, les abus perpétrés sur les femmes.

D’une écriture vive et incisive, elle écrit un poème de la vie et sur la vie. D’une page à l’autre, le lecteur se laisse entrainer par la musicalité des mots et la pureté des illustrations.

A l’image du titre, Lait et miel, si la vie a ses abîmes, elle apporte aussi sa dose de douceur qu’il est bon de savoir cueillir à point nommé.

la manière dont tu t’aimes est
la manière dont tu apprends aux autres à t’aimer

 

A notre époque, être féministe n’a plus le même sens qu’il y a 50 ans, mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras. Car une femme devra toujours se battre pour se faire respecter et faire respecter ses idées.

 

Présentation du roman aux Éditions Charleston

 

A propos de l’auteur :
Rupi Kaur est une poète, écrivaine féministe canadienne. Elle a gagné en notoriété en tant que «Instapoet» (poète insta) grâce à ses poèmes en ligne, utilisant Instagram comme sa plateforme primaire. Elle publie son premier recueil de poèmes.

4 Comments
  • Scarlett Julie
    octobre 13, 2017

    Ce texte est à partager un maximum ! C'est la lecture la plus marquante de notre aventure Lectrice Charleston 2017 !

    • carobookine
      octobre 13, 2017

      C’est vrai. En tout cas c’est celle à qui je donnerais le plus de sens 😉

  • La Rousse Bouquine
    octobre 11, 2017

    Je l’avais lu en anglais et adoré. Mais étant hyper sensible à la poésie anglaise, je ne suis pas sûre d’être prête à lire la version traduite !
    Ceci dit je suis ravie qu’il ait été traduit pour les non anglophones…

    • carobookine
      octobre 12, 2017

      Je pense que j’aurais dû le lire en anglais, en effet. Mais c’est vrai que traduit, il est plus accessible. C’est une bonne chose !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *