La Mélancolie du Kangourou – Laure Manel

2 Permalink 0

Auteur : Laure Manel

Genre : Littérature française

Nombre de pages : 349

Éditions Michel Lafon (3 mai 2018)

Antoine perd sa femme le jour de la naissance de sa fille (Lou). Soudainement, l’amour de sa vie, celle qui constituait son quotidien n’est plus, et un bébé occupe la place vide.

Une situation innattendue qui commence par le déni, et qui se poursuit avec l’arrivée de Rose, une jeune femme embauchée pour s’occuper de Lou. Une étrange cohabitation démarre alors. 

Je remercie les Editions Michel Lafon pour la lecture du dernier roman de Laure Manel, une romancière que j’avais découverte l’année dernière avec La Délicatesse du homard

En lecture commune avec Angélique, du blog Les Lectures de Lily, je retrouve avec plaisir la plume sensible et juste de Laure Manel. 

Le titre est bien trouvé, car il se dégage une certaine mélancolie de l’histoire qui nous est contée. Avec douceur et délicatesse, une histoire peu commune qui fait mal au cœur. 

A l’exception de son travail qui lui donne un but, Antoine va mettre des barrières autour de lui pour ne pas être confronté au monde extérieur (et à la pitié qu’il refuse de voir dans le regard des autres) mais aussi pour ne pas laisser entrer dans sa vie cette petite fille avec qui il n’a, de prime abord, pas envie de faire connaissance. 

Dire qu’il est désespérément triste est un euphémisme. La mort de sa femme l’a mis KO, HS, complètement à plat. Comment continuer à vivre après avoir perdu l’amour de sa vie ? Comment faire face à la douleur incommensurable ? Et comment devenir père d'une petite fille à cause de qui, d’une certaine façon, sa femme est décédée ?

Mais comme la vie nous réserve parfois bien des surprises, celle d’Antoine va être chamboulée par un petit bout de femme : Rose.
Ce trio improbable va alors passer par différentes épreuves pour que la vie reprenne le dessus sur le chagrin. De la naissance de Lou à son entrée à l’école, ce sont plusieurs étapes, parfois difficiles mais toutes nécessaires, qui façonnent leur chemin. 

Je ne vois plus la vie de la même façon. {…} Je la veux différente de celle que nous vivions {…}. Je la veux riche et pleine, mais pas d'argent… plutôt de temps et de partage. Je la veux rieuse et pas trop sérieuse. Je la veux centrée sur les plaisirs et les petits bonheurs de la vie. Je la veux contemplative. 

 

Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, c'est la simplicité qui s'en dégage. Malgré la douleur que l'on ressent, il y a toujours une lueur d'espoir qui permet de trouver un point d'équilibre, rassurant.
Quand rien ne va plus, d'une façon ou d'une autre, il faut changer. Et, c'est l'occasion de montrer toute la puissance de l'amitié, la nécessité d'être à l'écoute de son corps (et de son esprit !) et de profiter des bienfaits de la nature (comme j'ai eu envie d'aller faire un tour en montagne, Laure !). 

C’est beau, c’est émouvant et c’est tout en finesse qu’on se laisse emporter par l'histoire !

 

Présentation du roman aux Éditions Michel Lafon

 

A propos de l’auteur :
Laure Manel est enseignante dans le Maine-et-Loire. La Délicatesse du homard, son premier roman publié en papier, a connu un incroyable succès sur Internet depuis sa parution.

Facebook et Instagram de Laure Manel. 

2 Comments
  • anouklibrary
    juin 22, 2018

    J'avais lu l'année dernière "La délicatesse du homard" que j'avais énormément aimé et cette année encore, l'auteure a réussi à m'embarquer. Son écriture est belle et d'une grande finesse.

    • carobookine
      juin 22, 2018

      C’est tout à fait vrai. J’aimerais beaucoup la rencontrer en personne. 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *