La Lanceuse de couteaux – Eve Borelli

0 Permalink 0

Auteur : Eve Borelli

Genre : Premier roman

Nombre de pages : 272

Éditions Charleston (20 mars 2018)

Siloé a dix-huit ans. Son meilleur ami s’appelle Bowie. Leurs deux pères tiennent le Cirque Nuageux. Tous les membres de la joyeuse troupe ont un rôle à jouer, à l’exception de Siloé dont le père craint tellement pour sa vie qu’il ne lui laisse aucune liberté. Pas de rôle dans le spectacle = pas de risque d’accident. 

Sauf que lorsque Siloé fait la connaissance de Rafaël, du Cirque Sanglant, en une nuit, elle décide de s’échapper avec celui qui lui promet de la former.

Je remercie les Éditions Charleston pour la lecture du premier roman féminin d’Eve Borelli.

C’est le titre et la couverture qui m’ont donné envie de lire ce livre. Un titre accrocheur avec ce métier à risque qu’est celui de lanceur de couteaux au féminin, et un chapiteau chatoyant qui promet de belles aventures. Et vraiment, le roman est à la hauteur des promesses faites par la couverture !

Une jeune fille de dix-huit ans, orpheline de mère élevée par son père et toux ceux qui forment la grande famille du cirque, est malgré elle surprotégée. Vivant en huis clos, elle peut heureusement compter sur le soutien sans faille de son meilleur ami mais elle n’a jamais ne serait-ce qu’embrassé un garçon. 

Alors forcément, lorsqu’elle rencontre celui qui fait battre la chamade à son petit coeur, qu’il est lui-même lanceur de couteaux, et qu’il lui propose une nouvelle vie, sans réfléchir, elle décide de tout quitter pour lui. 

Mais, très vite, Siloé passe de l’enchantement à la désillusion, et elle devient une jeune femme tiraillée entre deux hommes : Rafaël, celui qu’elle aime comme elle n’a jamais aimé mais qui a un côté sombre, et Bowie, son ami de toujours qui pour la première fois de sa vie trouve que sa façon d’agir ne lui ressemble pas. 

Choisir, c’est renoncer. Siloé l’apprendra très vite. Et, entre son besoin d’émancipation, ses rêves et la réalité de la vie, Siloé va devoir mûrir pour trouver sa place, s’affirmer et devenir femme. 

La lanceuse de couteaux est un roman résolument moderne sur nos choix de vie et ce qui nous construit. Une lecture très agréable, qui mêle les étoiles dans les yeux, les papillons dans le ventre et la chaleureuse douceur des gens qu’on aime et qui nous aiment en retour. 

 

Présentation du roman aux Éditions Charleston 

 

A propos de l’auteur :
Ève Borelli est professeur de lettres. Habituée à écrire de la romance depuis plusieurs années, elle se lance avec La Lanceuse de couteaux dans son premier roman féminin.

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *